14123 articles - 12260 brèves

(2008-09) Les personnels de la maison d’arrêt de Rouen ont reconduit le mouvement

Mise en ligne : 29 September 2008

Dernière modification : 10 October 2008

En savoir plus
Texte de l'article :

Depuis ce matin, les personnels de la maison d’arrêt de Rouen manifestent leur mécontentement devant la prison.

Après une assemblée générale vendredi soir, où les personnels se sont réunis pour discuter de la suite du mouvement à donner, une intersyndicale FO CGT SPS s’est mise en place pour porter les revendications des personnels.

Ils sont 80 personnels de différents corps (surveillants, travailleurs sociaux, administratifs) à se mobiliser pour dénoncer les mauvaises conditions de travail, les effets néfastes de la politique pénale actuelle, la mise en accusation des personnels suite au meurtre commis dans la nuit du 10 septembre.

La CGT pénitentiaire soutient pleinement ce mouvement.

Les personnels souhaitent travailler dans de meilleures conditions et être en capacité d’assurer la sécurité de tous. Ils ne veulent absolument pas que ce genre de drame se renouvelle, souhaitent vivement que le ministère de la justice en tire les justes conséquences et mettent en œuvre des mesures appropriées.

Les mesures dictées par la ministre de la justice pour la prise en charge des détenus dits « dangereux » ne répondent pas aux besoins actuels et ne prennent pas en compte la carence en personnels et la surpopulation pénale dans les prisons françaises.

La CGT pénitentiaire dénonce sans retenue la politique pénale ultra répressive.

La surpopulation qui en résulte dégrade, scandaleusement, les conditions de détention et les conditions de travail.

Les graves incidents se multiplient et les organisations syndicales ne sont toujours pas entendues par les dirigeants de notre administration.

La CGT pénitentiaire, syndicat de lutte et de propositions, rencontrera, dans les prochains jours, les autres organisations syndicales représentatives. L’action unitaire semble être, aujourd’hui, l’ultime recours pour les personnels.

La CGT pénitentiaire, en toute responsabilité et sans concession, participera à toutes les actions nécessaires pour un changement radical de politique pénale et pénitentiaire.

Montreuil, le 29 septembre 2008.