14129 articles - 12260 brèves

(2008-07) Casse annoncée du service public !

Mise en ligne : 15 July 2008

Dernière modification : 15 August 2010

Texte de l'article :

En ne remplaçant pas les fonctionnaires partant à la retraite, le gouvernement supprime 30 600 postes dans la fonction publique. Les seuls ministères ‘épargnés’ par la destruction massive des services publics seraient le ministère de la justice et les services du premier ministre avec respectivement une augmentation de 512 et de 40 postes !

Au sein du ministère de la justice il est à prévoir que la seule bénéficiaire sera très certainement l’administration pénitentiaire qui subit, de plein fouet, la politique pénale gouvernementale du tout carcéral ! L’agrandissement du parc pénitentiaire (13200 places supplémentaires d’ici 2012) impose un recrutement important au sein de la pénitentiaire. Il est à relever d’ailleurs que 500 postes supplémentaires sont d’ores et déjà insuffisants, les nouvelles prisons ouvriront avec un nombre de personnels insuffisants !
 
Création de nouvelles prisons non pour désengorger les établissements mais pour incarcérer tous azimuts ! Création de postes non pour améliorer les conditions de travail de l’ensemble des personnels pénitentiaires mais pour faire fonctionner de nouvelles prisons construites et gérées par des sociétés privés !

La justice a besoin de plus de création de postes en prévention et ailleurs afin que la justice soit une justice au service de la démocratie et de la justice sociale ! Il ne peut y avoir de justice dans un état démocratique sans un système de prévention complet ! 

Il ne peut y avoir de service public de justice avec un service public de l’éducation, de la santé, de la prévention, de la protection judiciaire des mineurs, de l’action sociale, de la culture détruit, ruiné .... avec un service public en général anéanti, massacré ! En effet, sans un service public efficient, les inégalités sociales s’accentuent ce qui engendre moins de justice et qui peut entraîner à terme des problèmes avec la justice !

C’est en créant des emplois et non en les supprimant que nous œuvrons pour une justice de qualité !

Nous dénonçons encore une fois la politique du tout répressif, du contrôle généralisé des populations adultes et jeunes par leur fichage.

Solidaires de nos collègues des autres services publics, nous réclamons un service public de qualité au service de tous !

Le service public de justice, tel celui entendu dans une démocratie moderne ne peut pas remplir ses missions, sans un fort service public en général, créateur d’égalité sociale, seule garante d’une sécurité pour tous ! 

Montreuil, le 15 juillet 2008