14126 articles - 12260 brèves

Documents associés :

Type : JPEG

Taille : 11.9 kb

Date : 11-07-2008

(2007) Sous-alimentation des détenus de la prison de Forest

Mise en ligne : 13 July 2008

Texte de l'article :

Sous-alimentation des détenus de la prison de Forest

Depuis le week-end du 27/28 octobre, la direction de la prison de Forest fait appel aux services de l’entreprise SODEXHO, spécialisée dans la fourniture de repas dans les grandes structures, afin de nourrir les détenus. En effet, la cuisine de la prison est actuellement inutilisable en raison de fissures menaçant l’intégrité du bâtiment. Le plafond de la chapelle - dans laquelle se trouvent les provisions alimentaires - risque particulièrement de s’effondrer.

L’Observatoire International des Prisons tient à réagir suite à la parution d’un article dans un quotidien.

En employant des expressions telles que « les détenus de la prison de Forest se frottent la panse » ou encore « que de plaisir pour leurs papilles », ce quotidien offre une vision honteusement dénaturée de la réalité de cette situation et participe à l’entretien de l’image de « prison 4 étoiles » qui persiste erronément dans l’esprit de bons nombres de gens.

La réalité est toute autre et illustre une fois encore les carences alimentaires, l’insalubrité, l’insécurité et le manque d’hygiène dans nos prisons, problèmes dénoncés de façon récurrente par l’OIP.

Carences alimentaires

La Sodexho, dont la vocation n’est pas de « concocter de bons petits plats » mais bien de servir le plus grand nombre, a été mandatée dans l’urgence pour la préparation et la livraison de 700 repas quotidiens. Ce délai, trop court, a entraîné une insuffisance des repas commandés ce qui fait que les détenus ont été rationnés samedi et dimanche afin que chacun ait un minimum vital. De nombreuses plaintes ont été émises face à l’insuffisance des portions et la faim s’est durement fait ressentir.

D’autre part, si certains détenus, et ils sont loin d’être majoritaires, ont signalé l’amélioration des repas, c’est en comparaison à la nourriture habituellement servie à la prison de Forest, décrite comme grasse et peu variée. Le budget de 3 euros par jour et par détenu ne permet pas de diversité ; seuls les féculents sont fournis en grande quantité ; les légumes et les fruits sont rares. Seuls les détenus ayant les moyens de cantiner peuvent manger à leur faim et convenablement.

Par ailleurs, à l’heure actuelle, seuls les repas du midi sont fournis par Sodexho. Dès lors, que mangent les détenus le soir, sachant que les frigos se trouvent quasiment juste en-dessous des fissures problématiques ?... Du pain sec matin et soir ?

L’hygiène

L’OIP rappelle que de nombreux problèmes d’hygiène ont déjà été relevés par le passé dans les cuisines pénitentiaires. Ainsi, il résulte d’une enquête menée par l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire dans les prisons belges que, sur 57 contrôles menés entre 2000 et 2004, 48 ont décelés des problèmes d’hygiène !

Insécurité et insalubrité

L’OIP dénonce l’insalubrité de la prison de Forest. Cela pose des problèmes de sécurité tels qu’il a fallu fermer tout une partie de bâtiment ! Les fissures présentes dans les cuisines et les vestiaires de la prison de Forest attestent, une fois encore, de la vétusté de nos prisons et de l’urgence qu’il y a à rénover les installations afin que les détenus soient logés dans des structures répondant aux normes élémentaires d’hygiène, de salubrité et de sécurité auxquelles tout être humain a droit....

La gravité de la situation est d’autant plus importante que la prison de Forest fait actuellement face à une surpopulation dont les chiffres n’avaient encore jamais été atteints : 670 détenus pour mois de 500 places ; cela signifie un manque de tout : de vêtements, matelas ou encore fourchettes et assiettes !

[Observatoire international des prisons]

CONTACTS :
Juliette Moreau : 0476/20.73.89
Benjamine Bovy : 0486/52.32.48