14142 articles - 12260 brèves

Dubois Christophe " le phénomène des pairs et des impairs » : analyse organisationnelle d’un quartier de détention pour femmes"

Mise en ligne : 3 July 2008

Texte de l'article :

« le phénomène des pairs et des impairs » : analyse organisationnelle d’un quartier de détention pour femmes
Christophe Dubois

Résumé de l’article
L’objectif du présent article consiste à montrer comment deux équipes d’agents pénitentiaires s’organisent et interagissent, quotidiennement, dans un quartier de femmes. Pour ce faire, nous emprunterons certains concepts aux travaux de la sociologie carcérale française. Ils nous permettront d’éclairer nos observations et de repérer les mécanismes par lesquels les deux équipes imprègnent, chacune, une logique d’action dominante en leur sein. Ces deux logiques d’action semblent, a priori, s’opposer. Dans les faits, elles s’équilibrent cependant pour permettre au quartier de fonctionner harmonieusement.

Plan
• Les surveillants de prison : deux missions, deux profils professionnels et deux logiques d’action
- Lagarde : les sécuritaires et la répression
- La réinsertion : les sociaux et la prévention
- Vers une modélisation de la profession de surveillant...
• Le quartier des femmes de la prison Alpha
- Les acteurs
- Les missions du personnel de surveillance :sécurité et relation
• Un constat étonnant : « le phénomène des pairs et des impairs »
• « Le phénomène des pairs et des impairs » comme mécanisme de régulation
- La faiblesse de la régulation de contrôle
- L’autonomie des anciennes
- Unsystème en équilibre
• Conclusion
• BIBLIOGRAPHIE

Source : Cairn, Déviance et société

The goal of this article is to show how two teams of prison guards organize themselves and interact daily in a prison district for women. To do so, we shall borrow some concepts from the authors of French prison sociology. They will allow us to enlighten our observations and to track the mechanisms by which both teams construct a logic of dominant action. These two logics of dominant action are supposed to be in opposition. In fact, however, they give balance each other in order to allow the prison district to work harmoniously.

Ziel dieses Beitrags ist es zu zeigen, wie sich zwei Gruppen von Vollzugsbeamten in einer Abteilung eines Frauengefängnisses organisieren und wie sie ihre Interaktionen gestalten. Hierzu wird auf verschiedene Konzepte der französischen Gefängnissoziologie zurückgegriffen. Damit erlaubt es, unsere Beobachtungen zu strukturieren und die Mechanismen zu entschlüsseln, mit denen beide Gruppen unterschiedliche Logiken von Dominanz praktizieren. Diese beiden Logiken scheinen gegensätzlich zu sein, aber tatsächlich erlauben sie eine Balance, durch die die Abteilung harmonisch funktionieren kann. El objetivo de este artículo es mostrar la manera en que dos equipos de funcionarios penitenciarios se organizan e interactúan cotidianamente en un centro de detención para mujeres. El análisis utiliza algunos conceptos de la sociología carcelaria francesa. Estos conceptos permiten clarificar las observaciones e identificar los mecanismos a través de los cuales cada equipo establece una lógica de acción dominante en su interior. Estas dos lógicas de acción parecen a primera vista opuestas. Sin embargo, en la práctica, terminan equilibrándose para permitir el funcionamiento harmonioso del centro.