14142 articles - 12260 brèves

Collectif des détenus de Nanterre

Mise en ligne : 6 September 2002

Dernière modification : 16 August 2010

Texte de l'article :

Communiqué du collectif des détenus de Nanterre
le 24/04

A vous, l’équipe de l’Envolée et à tous nos camarades prisonniers.

Aujourd’hui, c’est avec dégoût et inquiétude que nous vous faisons parvenir ce texte, car malheureusement nous avons été lucides, rappelez-vous un de nos derniers textes que vous avez publié dans le numéro 5 de l’Envolée, ou nous parlions d’état gestapiste et policier, eh bien nous y sommes : le tout sécuritaire a finit par porter ses fruits.

Bravo Messieurs les politiques, et une mention spéciale pour vous les journalistes, vous avez une grande part de responsabilité dans ce qui arrive, car c’est à force de véhiculer et de nous marteler d’images de faits divers instaurant un climat de peur et d’insécurité, des faits auquel vous n’auriez même pas consacré deux lignes en dernière page si nous n’avions pas été en période d’élection.

Vous avez été manipulé consciemment par le pouvoir politique et, par la même occasion, vous avez lavé le cerveau d’hommes et de femmes trop faibles pour se faire leurs propres opinions sur certains phénomènes de société qui ont toujours existés. L’ennemi, qui sommeillait en chacun d’eux, s’est réveillé et a fait place à ce qui a de plus mauvais en nous ; maintenant il va falloir assumer, car, à n’en pas douter, nous sommes sûrs que nous verrons ressurgir dans très peu de temps des groupuscules tels que « Action Directe » en France, « Les Brigades rouges » en Italie, « Le Grappo » en Espagne et ça, Messieurs, les politiques et journalistes, c’est vous qui les avez fabriqués de toutes pièces maintenant en ce qui nous concernent, nous prisonniers de droit commun ou prisonniers politiques, ce sont le retour des Q.H.S – Quartier de Haute Sécurité -, les prisons à classifications, les incarcérations abusives, les peines de prison de plus en plus longues, les bavures policières et pour finir sans doute le rétablissement de la peine de mort ; c’est tout cela qui nous attend et quel que soit le candidat élu « Chirac » ou « Le Pen », les mesures de répression seront pratiquement les mêmes. Il ne faut pas oublier que Chirac, s’il est élu, sera obligé de tenir compte des millions d’électeurs lepénistes, voire plus au deuxième tour, pour se les accaparer. Ne soyons pas naïf, s’il ne se passe pas quelque chose à l’intérieur des prisons, nous passerons tous aux oubliettes, finis les réformes pénitentiaires pour s’aligner simplement sur les autres pays européens, tout sera basé sur le sécuritaire ; mais n’oubliez pas une chose, Messieurs les politiques, un jour, nous sortirons, nous serons dans l’état où vous nous aurez laissé dans un système que vous aurez construit.

Force courage et détermination

Le bonjour à tous nos camarades prisonniers et amis.