14142 articles - 12260 brèves

KAMO Société Caraïbéenne de Psychiatrie et de Psychologie Légales

2008 N°3 KAMO : Equipes mobiles et appartements thérapeutiques

Mise en ligne : 16 May 2008

Texte de l'article :

EQUIPES MOBILES
ET APPARTEMENTS THERAPEUTIQUES

Au cours des débats parlementaires sur le projet de loi de rétention de sûreté, la ministre de ce qui est juste s’est engagée à renforcer les moyens des soins en prison en prévoyant le dispositif suivant : « « Une équipe mobile (deux psychiatres et un psychologue) sera mise en place dans chaque service médicopsychologique régional (les SMPR ou les services de psychiatrie en prison) ».
Les SMPR sont ravis. Les effectifs globaux (théoriques/budgétés et non forcement opérationnels) de psychiatres de SMPR sont d’environ 100 ETP pour toute la France. Ces moyens nouveaux consistent à trouver 54 psychiatres et 26 psychologues (26 SMPR) soit 50% de plus de psychiatres. Toutefois, plutôt qu’une équipe mobile qui viendra faire de la psychiatrie ponctuelle (certains paraît-il savent traiter les délinquants sexuels en 10 séances tout en ne s’étant pas encore vu décerner le Nobel de médecine, quelle injustice !), les SMPR préfèreraient avoir du personnel permanent qui s’engagent sur le long terme. On est étonné de trouver 54 psychiatres alors que tant de postes sont vacants.
Toutefois, le SMPR de la Guadeloupe, qui a le sens de l’accueil, se prépare à la venue de l’équipe mobile. Comme il met en place des appartements thérapeutiques post-carcéraux de durée transitoire, il y est prévu des lits de camp supplémentaires afin de permettre à nos confrères d’être dans le vif du sujet. A défaut de nous apprendre quelque chose, ils pourront repartir avec une expérience concrète des difficultés de la réinsertion et pourront informer les huiles des ministères de la « vraie vie » avec « de vrais gens ».