14126 articles - 12260 brèves

EPM Etablissements pour mineurs

(2007) 72 tentatives de suicides chez les mineurs

Mise en ligne : 25 February 2008

Dernière modification : 25 February 2008

Texte de l'article :

Drame à la prison pour ados

Écroué depuis le 17 décembre, l’adolescent a été retrouvé dans sa cellule individuelle, attaché avec un drap au conduit d’aération. C’est le premier cas de suicide recensé dans ce type d’établissement.

Un adolescent de 16 ans s’est pendu, lundi, à l’établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) du Rhône à Meyzieu, ce qui constitue le premier cas de suicide dans ce nouveau type d’établissement ouvert en juin 2007.
« Âgé de 16 ans, ce détenu, qui bénéficiait d’un suivi psychiatrique, a mis fin à ses jours par pendaison », a indiqué, hier, un communiqué de l’administration pénitentiaire. « J’ai appris avec émotion ce suicide, c’est un drame, je le déplore, j’ai demandé tous les éléments concernant les circonstances de ce suicide, mais cela ne remet pas en cause ces établissements », a déclaré la ministre de la Justice, Rachida Dati, lors d’une visite à Sens (Yonne). La création des EPM « nous met en conformité avec les règles pénitentiaires européennes », a-t-elle ajouté. Le jeune « avait déjà eu des comportements « à risque ». Mais ce suicide a été un peu inattendu car il avait passé une matinée tout à fait normale (NDLR : le jour de son décès) », a précisé lors d’un point-presse, Paul Louchouarn, directeur interrégional adjoint des services pénitentiaires de Rhône-Alpes-Auvergne. Écroué depuis le 17 décembre, l’adolescent a été retrouvé dans sa cellule individuelle, attaché avec un drap au conduit d’aération.
Malgré l’intervention des secours, « il est décédé dans les heures qui ont suivi sa découverte », a ajouté M. Louchouarn. « Ca a été un grand choc et une surprise pour les professionnels de l’établissement », a-t-il poursuivi, en relevant que « depuis 2003, l’administration pénitentiaire s’est fortement engagée dans une politique de prévention du suicide ».

Près de 72 tentatives chez les mineurs

La proportion des suicides en milieu carcéral a baissé de 30 % depuis 5 ans, souligne dans son communiqué l’administration pénitentiaire, qui relève « 96 suicides de majeurs en 2007 ». « Sur cette même année, aucun mineur n’a mis fin à ses jours, malgré 72 tentatives de suicide relevées et déjouées par l’intervention des personnels pénitentiaires », précise-t-elle. Une enquête judiciaire et une enquête administrative sont en cours après ce suicide.
« Ce suicide, on le ressent comme un échec mais cela nous pousse à être encore plus vigilant face à la détresse des jeunes détenus », a indiqué Pascal Rossignol, du syndicat UFAP. « Les éducateurs font de trop longues journées qui ne sont pas du tout adaptées à un travail d’encadrement serein et approfondi », a-t-il estimé, en dénonçant « un manque d’effectifs » et des « incidents à répétition » à l’EPM du Rhône.
L’établissement de Meyzieu, premier d’une série de sept, inauguré en avril 2007 par l’ancien garde des Sceaux, Pascal Clément, accueille 150 agents, surveillants et éducateurs, qui encadrent 44 garçons et trois filles. Ouverts depuis juin 2007, les EPM sont aujourd’hui au nombre de quatre : Meyzieu, Lavaur (Tarn), Quiévrechain (Nord) et Marseille. 167 mineurs y sont incarcérés.
Plusieurs établissements avaient été touchés l’an dernier par un mouvement de grève chez les éducateurs, destiné à obtenir plus de moyens financiers et humains.

Source : Le quotidien