14260 articles - 12260 brèves

Regard des médias sur la prison

Quelques lignes à propos d’un article de presse paru en octobre 2006 concernant la prison de Varennes le Grand en Saône et Loire

Mise en ligne : 27 October 2006

Dernière modification : 24 December 2010

Texte de l'article :

Bonjour,

Quelques lignes à propos de votre article concernant la prison de Varennes le Grand en Saône et Loire.
La lecture de cet article paru le 06/10/2006 dans le journal de saône et Loire m’a fait moi aussi réagir et à l’issue de sa lecture, on pouvait largement imaginer que finalement, la prison c’était le club Med. Quel tissu de mensonges et d’inexactitudes !!! j’ai relevé ça et là des "détails" qui m’ont faits bondir ...

J’ai envoyé à ce sujet un mail la rédaction du journal . Pas de réactions . Peu importe ... je reviendrai à la charge et demanderai à ce que mon courrier paraisse dans ce journal.

Que dire lorsqu’on découvre que les détenus randonnent en VTT dans la forêt proche, qu’ils disposent d’une salle d’exposition et font de la musique ? Que bien entendu, ils votent, perçoivent leur retraite, travaillent et bénéficient d’un parcours exemplaire d’aide à la réinsertion (2 travailleuses sociales pour 460 détenus !!).

On ne dit pas un mot sur cette attente interminable pour recevoir une autorisation de visite (2 mois en ce qui ce concerne). pas un mot sur les fouilles corporelles que subissent tous les détenus, la surpopulation (Ok, Varennes le grand n’est pas la maison d’arrêt la pire mais tout de même ...140%), le travail sous payé, le courrier sytématiquement ouvert, la violence entre détenus et les trafics divers. Pas un mot non plus sur le système des cantines : si personne ne vous aide à l’extérieur pas de TV, de frigo, de ventilateur pour l’été. Les achats qui sont en moyenne 30% plus chers qu’à l’extérieur... Pas un mot sur les 200 euros mensuels nécéssaires pour vivre un peu mieux cette incarcération. Alors au delà des massifs de fleurs qui ornent la cour grillagée du centre et superbement entenus par les détenus, la prison reste la prison.

Bref ... Je suis terriblement agacée par ce petit article qui contribuera une nouvelle fois à creuser le fossé entre les cityens "normaux" etces détenus considérés comme la lie de la société, tous ces sans droits dés lors qu’ils rentrent en prison. Ce sont des hommes et des femmes malgré les délits ou les crimes qu’ils ont pu commettre et nous devons aussi de les entendre, de les soutenir et de rétablir la vérité. Je ne fais pas d’angelisme mais ils n’ont plus la voix au chapitre et je veux à mon humble niveau leur préter ma voix et ma liberté. Je ne juge rien, je reconnais également que le personnel de ce centre pénitentiaire est humain et qu’il agit comme il le peut la plupart du temps avec dévouement . Mon compagnon est incarcéré depuis 5 mois et je n’étais pas préparée à une telle épreuve. J’avais sans doute moi aussi quelques idées reçues au sujet de la prison (quoique je n’ai jamais pensé au club Med !!). Je découvre chaque jour des motifs d’étonnement, d’incompréhension. Je me suis promise qu’à la sortie de mon ami, je ne m’arréterai pas là. Je m’engagerai personnellement dans une action (association ou autre). Mais je veux que les choses changent. Je suis tellement émue, révoltée parfois... La prison c’est la double peine : pour les détenus bien sur pour les proches. J’ai vu et entendu tellement de choses en 5 mois, tellement de detresse, de souffrance, de colère et d’incompréhension... ET je suis modeste ... je suis loin encore d’avoir tout vu !!!

Bref .
Merci de votre réaction.

Valérie

Lire l’Edito : La prison ce n’est pas le club Med