14220 articles - 12260 brèves

Prisonnier(e)s politiques basques au pays basque !

Mise en ligne : 13 October 2003

Dernière modification : 15 August 2010

Texte de l'article :

Alberto Rey Domercq
Txomin Aizpurua Aizpuru
Josu Ordonez Fernandez
Prisonniers politiques basques

M. le Directeur
Maison d’Arrêt des Hauts-de-Seine,
92 014 Nanterre.
Monsieur le Directeur,

Avec cette lettre, on veut dénoncer la situation que le collectif des prisonnier(e)s politiques basques souffre dans les prisons espagnoles, françaises, allemandes, et des pays d’Amérique centrale.

ISOLEMENT : dans les prisons espagnoles, c’est une pratique habituelle, une double condamnation pour les prisonnier(e)s. Dans l’état français aussi, on trouve cette pratique, supplément à la politique d’éloignement.

DISPERSION : Aujourd’hui, le collectif est composé de plus de 650 citoyens. Cette politique illégale a lieu dans l’état espagnol (prisonnier(e)s dispersé(e)s dans plus de plus de 80 prisons) et dans l’état français (prisonniers/ères dispersés/ées dans plus de 30 prisons). Nous et surtout nos familles sommes les victimes directes de cette mesure arbitraire et d’haine, dessinée aussi par le gouvernement français.

Face à cette situation, nous voulons revendiquer :
Prisonnier(e)s politiques basques au pays basque !
Face à une postérieure amnistie pour continuer en défendant notre droit à vivre libre dans un Pays Basque libre.

Nous vous communiquons que du 28 septembre (00h00min) jusqu’au 11 octobre (00h00min), nous resterons dans nos cellules et ne sortirons pas, sauf pour aller aux parloirs, pour dénoncer cette politique tout à fait illégitime.

Les prisonniers politiques basques à Nanterre,
le 27 septembre 2003.