14230 articles - 12260 brèves

Documents associés :

Type : JPEG

Taille : 57.3 kb

Date : 19-12-2008

Non aux Grilles

Mise en ligne : 20 December 2008

Texte de l'article :


NON aux GRILLES

Automne 2007 c’était le tour de la 3ème Division côté pair. Automne 2008 ils ont posé les nouvelles grilles en 3ème Division côté impair. Et dans la foulée voilà qu’ils s’attaquent déjà à la 2ème Division...

Il paraît que le Ministère a débloquée la somme nécessaire pour sécuriser nos fenêtres (du même que pour poser des nouveaux barbelés, et autres mesures que ne font que nous enfermer encore et encore, comme si Fresnes n’était pas déjà une forteresse) ; par contre il n’y a pas d’argent pour, entre autres, réaménager les parloirs de façon qu’on puisse recevoir nos êtres chers dans de conditions dignes, ou pour qu’on puisse avoir une plaque chauffante, de l’eau chaude en cellule...

Les grilles, ils nous le disent, c’est pour les rats, ou plutôt c’est à cause des rats. C’est-à-dire, c’est parce que les détenus jettent les ordures par les fenêtres, il serait donc impossible de faire partir les rats. C’est vrai, les rats c’est dégoûtant. Et c’est aussi une bonne excuse. Ailleurs ce sont les mouettes. Ou les chats !

Peu importe, parce qu’en vérité, ce qu’ils font avec ces nouvelles grilles c’est nous enfermer comme des rats.

Ce n’est pas assez, paraît-il, que la porte de notre cellule reste fermée pendant plus de treize heures d’affilée, de 17 heures du soir à 7 heures du matin. Ce n’est pas assez avec les barrots. En plus ils veulent que le temps que nous sommes obligés de passer en cellule nous restions cloîtrés, chacun dans notre monde, avec la télé comme seule fenêtre.

Avec les nouvelles grilles ils enferment aussi notre regard et nos bras. Inutile de regarder en haut, en basn, à droit ou à gauche : la grille est faite de telle manière qu’elle devienne une plaque métallique pour la vue. Impossible de sortir le bras pour... rien ! Avec les grilles l’autre vie, celle de la convivialité entre voisins est finie. Nous ne verrons plus notre voisin dans le miroir. Nous parlerons au vent.

Nous protestons et nous voulons montrer notre désaccord avec la pose des nouvelles grilles. Avec ces grilles nous allons être enfermés comme des animaux.

NOUS NE SOMMES PAS DES ANIMAUX !!
NON AUX GRILLES !!
Collectif des Prisonniers Politiques Basques de Fresnes