14162 articles - 12260 brèves

N°131 A.I3.P3. ICH du 13 mars 2006

Mise en ligne : 11 March 2006

Agence d’Information Indépendante et Interactive sur les Politiques Pénales et Pénitentiaires 4ème année

Informations Criminologiques Hebdo/ Lundi 13 mars 2006

Texte de l'article :

A LA UNE

«  Sécurité, justice, prison : Le rôle des intellectuels dans le débat public »


PARIS. Vendredi 16 juin et vendredi 7 juillet 2006 : SÉMINAIRE d’ÉTÉ
« Sécurité, justice, prison : le rôle des intellectuels dans le débat public ».
Séminaire francophone de recherche organisé par le Centre d’histoire sociale du XXe siècle, Université Paris 1. Panthéon

  • Sorbonne.
    * Responsable scientifique du séminaire : Pierre V. Tournier.
    * Vendredi 16 juin
    * Lieu : Cité Saint-Martin, 4, rue de l’Arsenal, Paris IVe, salle Van Gogh (métro Bastille)
  • Vendredi 16 juin / 9 h30 - 13h
    1ère séquence - Présidence : M. Dominique KALIFA, professeur d’histoire contemporaine, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Centre de recherches en histoire du XIXe siècle. (Sous réserve)

* « Introduction du séminaire », M. Pierre V. TOURNIER démographe, directeur de recherches au CNRS, hdr Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Centre d’histoire sociale du XXe siècle.

* « Après le dévoilement : héritages de la sociologie critique du fait carcéral » par M. Grégory SALLE, politologue, ATER, Université de Paris 1. Panthéon Sorbonne.

* « Politiques pénales : le poids des experts, le choc des émotions », Mme Hilde TUBEX, professeur de criminologie à le Vrij Universiteit Brussel (VUB), Bruxelles.

  • Vendredi 16 juin / après-midi 14h15 - 17h15
    2ème séquence - Présidence : M. Alain CUGNO, professeur de philosophie en classe préparatoire au Lycée Lakanal, Sceaux, vice-président de la Fédération des associations réflexion action justice prison (FARAPEJ)

* « Intérêt et limites des théories militantes du contrôle social dans le champ pénitentiaire », M. Patrick COLIN, maître de conférences en sociologie, Université Marc Bloch de Strasbourg 2, Laboratoire Cultures et Sociétés en Europe, UMR 7043 CNRS, vice-président de l’Association française de criminologie.

* « Prison, enjeux de l’engagement et instrumentalisations », M. Gaëtan CLIQUENNOIS, doctorant en sociologie à aux Facultés universitaires Saint-Louis (FUSL).

* Communication de M. Christian Nils ROBERT, professeur de droit pénal, Université de Genève. (Sous réserve)

  • Vendredi 7 juillet / matin 9h30 - 13h
    3ème séquence - Présidence : Mme Martine KALUSZYNSKI, socio-historienne, chargée de recherches au CNRS, UMR 5194 - PACTE-laboratoire CERAT, IEP de Grenoble.

* « Les intellectuels et la police : fascination et répulsion », M. Christian MOUHANA, sociologue chercheur associé au Centre de sociologie des organisations (CSO).

* « L’expertise psy : clinique et normativité face à l’opinion publique », M. Jean-Luc VIAUX, professeur de psycho-criminologie, Université de Rouen.

* « Le rôle du juriste dans l’élaboration des politiques pénitentiaires : une expertise neutre ? », M. Eric PECHILLON, maître de conférences en droit public, Université de Rennes 1.

  • Vendredi 7 juillet / après- midi 14h15 - 17h15
    4ème séquence - Présidence : non déterminée

* « Retour à quelques « grands auteurs », M. Jean-Marie RENOUARD, maître de conférences en sociologie, Université de Bordeaux, chercheur au CESDIP.

* « Travailler sur les politiques de prévention et de sécurité : entre positionnements scientifiques et engagements démocratiques », M. Bruno DOMINGO, politologue, chercheur associé au Centre d’études et de recherches sur la police (Sciences-Po, Toulouse).

* « Arpenter le champ pénal en promeneur solitaire ? » M. Pierre V. TOURNIER, démographe, directeur de recherches au CNRS, hdr Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Centre d’histoire sociale du XXe siècle.

* Débat général

* Contact : inscription auprès de pierre-victor.tournier@wanadoo.fr


* LES COMPTES DU LUNDI / Chronique : prison, données de conjoncture


  • 2.- POPULATION SOUS ECROU - Au 1er mars 2006, l’effectif de la population sous écrou est de 60 667 (métropole et outre-mer). Soit 96,4 détenus pour 100 000 habitants.

Le nombre de personnes écrouée était de 59 700 il y a un an : taux d’accroissement de 1,6 %.

En excluant les 1 162 condamnés placés sous surveillance électronique et les 338 condamnés placés à l’extérieur sans hébergement, on obtient une densité carcérale de 59 167 pour 51 142 places opérationnelles, soit 116 détenus pour 100 places.

10 établissements ou quartiers ont une densité égale ou supérieure à 200 p. 100, 41 ont une densité comprise entre 150 et 200, 79 entre 100 et 150.

Le nombre de prévenus, est de 19 368 soit une proportion de 33 % des personnes écrouées.
Le nombre de détenus de 18 ans ou moins est de 658.

Rappel : Pierre V. Tournier, « Descriptif du surpeuplement carcéral en France : Situation au 1er décembre 2005 », Université Paris 1. CHS XXe siècle, 2006, 17 pages. Ce document peut vous être adressé en doc attaché sur simple demande


* LE KIOSQUE / SCIENCES du droit, de la société, du psychisme


  • 3. - L’École nationale d’administration pénitentiaire (ENAP) publie "Travailler en prison - Les représentations de 2000 élèves surveillants de la 157e à la 160e promotion"

Depuis 2001, le département "Évaluation et individualisation des parcours de formation" de la direction de la recherche de l’ÉNAP a décidé d’interroger par questionnaire anonyme chaque élève surveillant à son entrée et à sa sortie de l’ÉNAP. L’objectif est d’obtenir un certain nombre d’informations sur ces élèves et sur leur socialisation professionnelle au métier de surveillant.
Cette première étude, qui vient d’être publiée (disponible sur le site web de l’ÉNAP), répond principalement aux questions suivantes : qui sont les élèves surveillants ? Quelles représentations ont-ils du métier de surveillant ? Comment ces représentations évoluent-elles en cours de formation ?
Parmi les chiffres les plus significatifs, on notera que sur ces 4 promotions, la répartition hommes / femmes est de 68 % pour les hommes et de 32 pour les femmes. L’âge moyen pour les 4 promotions est de 28,4 ans et deux tiers des candidats possèdent au moins le baccalauréat.
Des graphiques comparent les motivations et l’image que chacun a de sa profession avant et après le passage en formation à l’ÉNAP. Des données sur les démissionnaires en cours de formation ont été intégrés à ce rapport et font l’objet d’un chapitre particulier.
La seconde partie porte sur les représentations mêmes des élèves surveillants en formation et la manière dont ils conçoivent leur mission et positionnement professionnel (Sur ce point, le résultat donne en premier lieu "être le garant des droits et devoirs du détenu" ; puis "faire respecter la discipline" et "maintenir le calme"). Ce travail propose quelques pistes explicatives qui, approfondies, pourront aboutir à des propositions concrètes, liées au dispositif de formation et au contenu des cours dispensés.

  • Déviance & Société, n°1, 2006 :
    « La dépression problématique du concept de contrôle social », N. Carrier. « Violences à l’école : l’impact de la matière enseignée », D. Bodin, L. Robène, S. Héas, C. Blaya.
    « Absentéisme, déscolarisation, décrochage scolaire, les apports des recherches récentes », M. Esterle-Hedibel.
    « Les violences policières de Gênes 2001. Entre mise à l’épreuve du récit et mise en forme publique / Police violence in Genova 2001. Between tests of narrative coherence and public formulation », B. Cousin.
    "L’élucidation des homicides : de l’enchantement technologique à l’analyse du travail des enquêteurs de police judiciaire", L. Mucchielli.
    note de recherche : Les « jeunes des cités » vus par les gardiens concierges, H. Marchal.

* Contact : www.devianceetsociete.com


* INTERNATIONAL


  • 4. - BRUXELLES. 24 et 25 mars 2006. « Violence conjugale : encore trop de silence ! un vent violent les a-t-il poussé ? Parlons des auteurs et de leurs enfants », organisé par le Centre régional du libre examen de Bruxelles et la coordination laïque de l’Action sociale et de la Santé.
    Participation aux frais : 10 euros (5 euros pour les étudiants et allocataires sociaux), lunch compris.

* Lieu : Institut pour l’égalité des femmes et des hommes
rue Ernest Blérot 1, Bruxelles (gare du Midi).

* Contact : Pascale de Boeck : 02/535.06.77/78 Martine Dedal : 02/289.69.28 CLASS Avenue de Stalingrad 18-20 à 1000 Bruxelles Fax : 02/505.98.73 class@laicite.be


  • 5. - GENEVE. 30 mars (18h-20h), 31 mars (14h-17h30 et 1er Avril 2006 (9h-12h). « La revanche des victimes ? Nouvelles approches de l’histoire victimaire ? ».
    Colloque international organisé par le comité international de la Croix Rouge, le musée international de la Croix Rouge et du Croissant Rouge et l’Université de Genève.

* Lieu : Musée international de la Croix Rouge et du Croissant Rouge


* PARIS, RIVE GAUCHE, RIVE DROITE


  • 6. - PARIS. 17 mars 2006. 13h-16h. 4ème séance du « groupe d’études sur la récidive en Europe ».
    Université Paris 1. Centre d’histoire sociale du XXe siècle, en partenariat avec le Laboratoire Cultures et Sociétés en Europe, UMR 7043 CNRS, Université Marc Bloch de Strasbourg II , le SPIP de Paris et l’Association française de criminologie (AFC).

13h - 14h30 :
Compte rendu par Daniel Fink (Suisse) et Annie Kensey (France) de la 1ère réunion du groupe de travail international sur les comparaisons des taux de récidive, piloté par Bouke Wartna (WODC) qui se tient aux Pays-Bas les 9 et 10 mars 2006. 15 pays européens y seront représentés.

14h30 - 16h :
Analyse du 1er rapport de la Commission d’analyse et de suivi de la récidive auprès du Garde des Sceaux (le rapport doit être déposé le 15 février), introduction au débat par Pierre V. Tournier, CNRS, Université Paris 1. Sous réserve de la publication de ce rapport !

Séance animée par M. Patrick Colin, maître de conférences en sociologie à l’Université Marc Bloch de Strasbourg 2.

* Lieu : Ministère de la Justice, Service pénitentiaire d’insertion et de probation de Paris (SPIP), salle de réunion du 1er étage, 12-14, rue Charles Fourier, PARIS XIIIe.

* Contact : pierre-victor.tournier@wanadoo.fr


* CELA SE PASSE EN FRANCE


  • 7.- LYON. Jeudi 16 mars 2006. 18 heures. « Les nouvelles règles pénitentiaires Européennes, adoptées le 11 janvier 2006 ».
    Conférence-débat de l’Association française de criminologie (AFC) Délégation régionale « Rhône-Alpes, » en partenariat avec le Master 2 professionnel « Pénologie » de l’Université Jean Moulin Lyon 3.
    Avec André Vallotton, conseiller technique auprès du Ministre de la Justice suisse, membre du Conseil de coopération pénologique du Conseil de l’Europe et Yves Perrier, directeur des services pénitentiaires d’insertion et de probation (DSPIP).

* Lieu : Université Jean-Moulin, Lyon 3, site des Quais, 15, quai Claude Bernard, salle Josserand.

* Contact : Annie BEZIZ-AYACHE, déléguée régionale AFC / annie.beziz@free.fr


  • 8. - LYON. 23 et 24 mars 2006. 9h. « Le fait-divers dans tous ses états »
    Information inclassable, le fait divers constitue pourtant un incontournable des discours médiatiques, offrant à ceux-ci la possibilité toujours renouvelée de signifier l’irréductible surprise des affaires humaines. Le fait divers a fait l’objet de nombreuses analyses dont celles de Georges Auclair - Le mana quotidien, de Roland Barthes - Essais critiques ou, plus récentes d’Anne- Claude Ambroise-Rendu - Petits récits des désordres ordinaires, et d’Annik Dubied - Les Dits et les scènes du fait divers. Pourquoi revenir, alors, et encore, au fait divers ? Parce que, « inclassable », il se fonde sur des stratégies d’écriture et de lecture qui peuvent être constamment ré-interrogées, au regard, notamment, de ses variations dans les différents médias ou de ses points de contact avec la fiction. Parce que, « information », il propose des significations dont les enjeux sociaux et politiques doivent être envisagés, au regard, notamment, des situations de crise qu’il raconte.

* Lieu : Manufacture des Tabacs, Université Lyon 3

* Contact : inscriptions / www.faitdivers.org


  • 9. - AGEN. 15 et 16 mai 2006. « Mineurs délinquants : une problématique à dimension européenne. Quelles modalités de contention ? Quelle prise en charge ? »
    Colloque organisé par l’ENAP. Au programme de ce colloque : les centres éducatifs fermés ou la prison, les quartiers pour mineurs ou les établissements pénitentiaires spécialisés, les solutions expérimentées par d’autres pays européens (Belgique, Royaume-Uni, Suède et Espagne).

Le programme est consultable sur www.enap.justice.fr .
Date limite des inscriptions : 11 avril 2006.

* Contact : Elisabeth.Dietsch@justice.fr 33.(0)5.53.98.92.01


* APPEL DES 115 : « CONNAÎTRE POUR AGIR »


  • 10. - La collecte des signatures se poursuit

Nous, chercheurs, enseignants-chercheurs et jeunes chercheurs en formation, de disciplines très diverses, acteurs de la Justice pénale de toutes professions, personnels soignants, militants associatifs dans le champ pénal, demandons aux pouvoirs publics de créer une structure multidisciplinaire d’études et de recherches sur les infractions pénales, leur prévention, leur sanction et leur réparation. [...] (1)

« L’appel des 115 » a recueilli, à ce jour, 355 ignatures dont celles de 20 personnes morales :

Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT- France)
Association Aurore
Association d’aide pénale, Paris
Association de réponses éducatives et sociales dans le champ judiciaire (ARESCJ), Bordeaux
Association d’insertion sociale par l’habitat (AISH)

Association française de criminologie (AFC)
Association nationale des juges de l’application des peines (ANJAP)
Association pour la prévention, l’accueil, le soutien et l’orientation (APASO)
Association réflexion action prison et justice de Blois
Association réflexion action prison et justice d’Ile de France

Ban Public, association pour la communication sur les prisons et l’incarcération en Europe
Bureau international des droits de l’enfant, présidée par Jean-Pierre ROSENCZVEIG
Citoyens et Justice, Fédération des associations socio-judiciaires
Contrat Social, association étudiante de Sciences Po Paris
Déviances et Socialisme Maintenant en Europe

Espoir, Colmar
L’Estran, Paris
Repousser les murs, Lille
Syndicat CGT Protection Judiciaire de la Jeunesse
Syndicat national de l’ensemble des personnels pénitentiaires (SNEPAP-FSU)

Les signatures (pour les personnes physiques : nom, prénom, profession, fonctions et localité) sont à adresser à :
pierre-victor.tournier@wanadoo.fr

Le texte complet de l’appel, avec toutes les signatures peut vous être adressé par courriel sur simple demande, en français et en anglais.


* DÉBAT PUBLIC * DÉBAT PUBLIC * DÉBAT PUBLIC * DÉBAT PUBLIC *


  • 11. - RAPPEL. PARIS. Mardi 21 mars 2006, 19h-21h. Réunion mensuelle et publique du Club « DES Maintenant en Europe ».

* Lieu : L’Estran, 7 rue Ambroise Thomas, Paris IXe, métro « Bonne Nouvelle », Demander le code d’entrée (coordonnées infra).

  • Ordre du jour proposé :

Dans la perspective de la venue, à Paris, de Norman Bishop, le mardi 4 avril 2006 :

1°/ Les nouvelles règles pénitentiaires adoptées par le Conseil de l’Europe, le 11 avril 2006 (Thème de la réunion de presse du mardi 4 avril à 11h à la Maison de l’Europe, 35-37 rue des Francs Bourgeois, PARIS IVe, métro : Saint Paul).

2°/ La participation des personnes détenues à l’organisation de la vie en détention. Principes et réalités dans différents pays européens » (thème de la conférence du 4 avril à 18h à la Maison de l’Europe). Pensez à vous inscrire.

* Contact : « Déviances Et Socialisme Maintenant en Europe », c/o Pierre V. Tournier
43, rue Guy Môquet 75017 PARIS,
Tél. Fax Rép. 01 42 63 45 04
pierre-victor.tournier@wanadoo.fr


* INTERACTIVITÉ


  • 12. - Au-delà de cette limite, la méthode n’est plus valable. ICH est lu, chaque semaine, dans les 5 continents. Mais pour atteindre les détentions, c’est plus compliqué. Jean Christophe D., détenu en centre de détention, souhaiterait pouvoir recevoir, régulièrement, ICH. Aussi cherchons-nous, parmi vous, un-e volontaire qui s’engagerait à imprimer chaque semaine ICH et à l’adresser à ce détenu par la poste, et ce pendant un an.
    C’est la deuxième fois que nous avons ce type de demande et c’est l’occasion de remercier la personne qui s’était proposée lors de la première demande et qui continue à faire passer ICH par delà les murs.

* pierre-victor.tournier@wanadoo.fr _________________________________________________________________________

* DANS LA CITÉ


  • 13. - Vient de paraître : « L’autonomie des femmes en question. Antiféminismes et résistances en Amérique et en Europe ».
    Sous la direction de Josette Trat, Diane Lamoureux et Roland Pfefferkorn. Col. Bibliothèque du féminisme, L’Harmattan, 2006, 250 pages, 21,50 euros à commander en librairie, à défaut directement chez l’éditeur : http://www.editions-harmattan.fr/in...

* SITES VIVEMENT CONSEILLÉS *


* Centre d’histoire sociale du XXe siècle (Université Paris 1. / CNRS) : http://histoire-sociale.univ-paris1.fr

* Revue « Champ Pénal / Penal Field » : http://champpenal.revues.org

* Bulletins « Questions Pénales » et « Penal Issues » : http://www.cesdip.com

* European Society of Criminology (ESC) : www.esc-eurocrim.org

* Association « Pénombre » : http://www.penombre.org

* Association française de criminologie (AFC) : http://www.afc-assoc.org

* Collectif « Octobre 2001 » : http://www.collectif2001.org

* Ban Public : www.prison.eu.org [ce site met en ligne ICH].


ICH - Responsable de la publication :
Pierre V. Tournier, directeur de recherches au CNRS,
Université Paris 1. Panthéon Sorbonne
pierre-victor.tournier@wanadoo.fr

* ICH est adressé à plus de 2 000 personnes physiques ou morales, en France et dans une quarantaine de pays.