14161 articles - 12260 brèves

N°072 A.I3.P3. ICH du 6 décembre 2004

Mise en ligne : 6 December 2004

Dernière modification : 9 September 2005

Texte de l'article :

A.I3.P3./ ICH N°72 2ème année

Agence d’Information Indépendante Interactive
sur les Politiques Pénales et Pénitentiaires

 INFORMATIONS CRIMINOLOGIQUES HEBDO / LUNDI 6 DECEMBRE 2004
 L’engagement, en aucun cas, ne doit faire oublier la science

 *** A LA UNE / Congrès national du SNEPAP-FSU ***

 - 1. - Réuni en Congrès National du 15 au 19 novembre 2004, le
SNEPAP FSU (Syndicat national de l’ensemble des personnels de
l’administration pénitentiaire), a adopté les positions suivantes :

Le SNEPAP FSU demande un réel débat de société sur ce qui doit relever du pénal et du judiciaire, et considère que la peine de prison ne doit plus être la sanction de référence. Nous sommes favorables au développement et au renforcement des peines et mesures exécutées en milieu ouvert, et en cohérence, revendiquons la suppression de l’article D 544 du Code de Procédure Pénale (article qui prévoit que pendant les 6 mois suivant sa libération, toute personne peut bénéficier de l’aide du Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation).

Pour le SNEPAP FSU, une loi « pénitentiaire » reste incontournable,
car comme l’affirmait avec force la Commission Nationale Consultative
des Droits de l’Homme, dans un avis rendu public le 17 mars 2004,
« la protection des droits des détenus ne peut que faciliter les
conditions de travail des agents pénitentiaires et valoriser leur
action au sein de la société ».

Le SNEPAP FSU se prononce pour le « système d’office » d’aménage-
ments des peines fermes (notamment la libération condition
nelle). Nous revendiquons, en la matière, ainsi que pour la gestion
des longues peines, la prise en compte et l’application des
recommandations européennes (du 24 septembre 2003 et du 9 octobre
2003). Nous sommes favorables à l’abolition des périodes de sûreté,
issues d’une logique « d’élimination » (la France est le seul pays
européen où ce type de dispositions existent).

Le SNEPAP FSU est opposé au cycle infernal de création de nouveaux
établissements pénitentiaires, comme unique réponse à l’inflation
carcérale. Nous dénonçons les risques de dérive que comportent les
projets de construction en « partenariat public privé » prévus par
l’actuel gouvernement, dans le cadre de la Loi d’Orientation et de
Programmation pour la Justice (septembre 2002). Nous revendiquons par
contre la création de centres de semi-liberté et de centres pour
peines aménagées, ainsi que la mise en fonction de toutes les Unités
de Visites Familiales existantes (Avignon le Pontet, Mauzac...).

Le SNEPAP FSU revendique le développement des recherches
scientifiques, ainsi qu’une réflexion approfondie sur les missions et
les outils de travail de l’ensemble des personnels, en lien avec
l’évolution des missions de l’administration pénitentiaire. Le
développement du travail pluri-disciplinaire, la création de nouvelles
formes de suivis, intégrant les connaissances en criminologie, nous
semblent incontournables pour améliorer la prise en charge des
personnes placées sous main de justice, dans le but de prévenir la
récidive. [Paris, le 23 novembre 2004]

 * Contact : snepap@club-internet.fr

 *** LE KIOSQUE ***

 - 2. - Sortie cette semaine dans les "Inrockuptibles", une
critique de Fabien JOBARD, chargé de recherches au CNRS (CESDIP) sur
le dernier livre de Loic WACQUANT, "Punir les pauvres. Le nouveau
gouvernement de l’insécurité sociale". Marseille, Agone, 2004.
[ce texte peut vous être envoyé en doc attaché, par A.I3.P3, sur
simple demande].

 - Actualités Sociales Hebdo - Magazine, n°6, novembre-décembre,
"Travailler avec les sortants de prisons. Des clés pour l’insertion".
Avec une interwiew de Pierre Tournier par Andrea Bambino.
www.ash.tm.fr

 - Jean POUPART (dir.), "Au delà du système pénal. L’intégration
sociale et professionnelle des groupes judiciarisés et marginalisés",
Québec, Presses de l’Université de Québec, coll. "problèmes sociaux
et interventions sociales", 2004, 270 pages.

 - "DEDANS - DEHORS", revue de l’Observatoire international des
 prisons (OIP), n°46, novembre-décembre 2004. Contient un dossier
élaboré par Jean Bérard, intitulé "Vieillir et mourir en prison".
Avec des contributions d’Hilde Tubex, Marie Suzanne Pierrard,
Dr. Stéphane Guivarch et Aline Désesquelles. contact@oip.org.

 - European Journal of Criminology, vol. 1, n°4, october 2004,
SAGE Publications and The European Society of Criminology (ESC).

* Felipe Estrada, "The transformation of the politics of crime in
high crime societies".

* John Hagan and Ron Levi, "Social skill, the Milosevic indictment,
and the rebirth of international criminal justice".

* Robert Svenson "Shame as a consequence of the parent-child
relationship : A study of gender differences in juvenil delinquency".

* Jüri Saar, "Crime, crime control and criminolgy in post-communist
Estonia".

 * Contact avec la rédaction : david.j.smith@ed.ac.uk
 * Contact pour adhérer à la ESC : criminologie@esc.unil.ch

 - 3. - L’AGENCE A.I3.P3. MET A VOTRE DISPOSITION CERTAINS DES
TEXTES discutés à ROME, à la conférence ad’hoc des directeurs
d’administration pénitentiaire et de service de probation du Conseil
de l’Europe (envoyés en doc attachés, sur simple demande) :

 * Conseil de l’Europe, Conseil de coopération pénologique. "Régles
pénitentiaires europénnes 2006, projet de texte consolidé", PC-CP
(2004), 8 rev. 2, 21 pages.

 * Conseil de l’Europe, Conseil de coopération pénologique. "Projet
de commentaire du texte des règles pénitentiaires européennes", PC-CP
(2004) 9 rev, version provisoire, 47 pages.

 * Sonja SNACKEN, rapporteur, avec l’assistance de Hilde TUBEX,
" Recommandation rec(2003)23 concernant la gestion par les administra-
tions pénitentiaires des condamnés à perpétuité et des autres détenus
de longue durée", CDAP(2004) 7 rev, 14 pages.

 * Pierre V. TOURNIER, rapporteur, "La recommandation rec (2003) 22 du 24 septembre 2003, Plaidoyer pour la libération conditionnelle",
CDAP (2004) 1, 10 pages
 ---, " The recommendation rec (2003) 22 of 24 september 2003,
Pleading the case for conditional release", CDAP (2004) 1, 10 pages.

 - 4. - "CHAMP PENAL / PENAL FIELD". L’équipe de direction a fait
l’objet d’un remaniement technique :

 Bureau exécutif : TOURNIER Pierre V., représentant légal,
PRZYGODZKI-LIONET Nathalie, responsable des finances, GODEFROY
Thierry, rédacteur en chef, KALUSZYNSKI Martine, rédactrice en chef
adjointe.
 Direction éditoriale : FAGET Jacques, directeur éditorial,
DUPONT Benoît, délégué éditorial, TUBEX Hilde, déléguée éditoriale.

Après consultation des 39 membres du comité de lecture, Benoit DUPONT (Université de Montréal) change de fonction et remplace Evry ARCHER, trop pris par ses nombreuses responsabilités. Martine KALUSZYNSKI fait son entrée dans l’équipe de direction et prend en charge les rubriques « confrontation » et « vie de la recherche ». Membre
fondatrice du comité de lecture, M.K. est socio-historienne, chargée
de recherches au CNRS, PACTE (équipe CERAT), IEP de Grenoble.

- AUDIMAT de "Champ Penal / Penal Field", Novembre : 2 751 visites,
soit 92 en moyenne par jour, contre 79 en octobre et 59 en septembre.
Nombre de visites depuis la mise en ligne le 15 mars : 13 900 visites.

 la revue électronique, bilingue, et gratuite est en ligne
 sur http://champpenal.revues.org

 * Contact : Thierry Godefroy (rédaction) / champpenal@free.org

 *** SMALL WORLD ***

 - 5. - INTERLAKEN (Suisse). Mercredi 9 mars (14h) au vendredi 11
mars (13h) 20O5. "Public-privé : vers un nouveau partage du contrôle
de la criminalité". Congrès organisé par le Groupe suisse de travail
de criminologie (traduction simultanée français-allemand).

1. A qui appartient le droit de punir ?
2. La sécurité publique, une affaire privée ?
3. La privation de liberté en mains privées.

 * Contact : www.criminologie.ch

 *** ENTENDU EN FRANCE ***

 - 6. - "La prison, et après ? Je me suis pris à rêver que cette
assemblée avait de l’avance sur son temps, était enfin devenue
raisonnable et se posait la question : que ferons-nous lorsque nous
aurons réussi à nous passer de la prison et qu’il n’y en aura enfin
plus ! ? Et bien oui, nous aurons à notre disposition un éventail
de sanctions efficaces, qui ne seront plus des peines, c’est-à-dire
qui n’auront plus vocation à briser mais se préoccuperont de réparer
le tissu social. Car nous savons tous que la prison détruit les
individus (c’est peut-être le vœu inavoué de ceux qui tiennent à ce
qu’elle perdure) [...]".

 Ainsi commence l’intervention de Nicolas Frize prononcée à
l’Assemblée nationale, le mercredi 1er décembre 2004, lors d’un
colloque organisé à l’initiative d’un certain nombre de parlementaires
dont le "rêve éveillé" n’est certainement pas la principale activité !
Je vous invite à lire et à faire lire ce texte dans son intégralité.
Vous pouvez l’obtenir en doc attaché sur simple demande (PVT)

 *** PARIS... et sa région ***

 - 7. - ARCUEIL. Mardi 7 décembre 2004, L’ASSOCIATION "LES
YEUX DE L’OUÏE" vous invite à la soirée "Regards sur l’image depuis
la prison proposée par l’atelier "En quête d’autres regards" de la
maison d’arrêt Paris La Santé, dans le cadre du festival "Les Écrans
documentaires
 http://www.lesecransdocumentaires.org

18h30 : Centre Marius Sidobre ,26, rue Émile Raspail 94110 Arcueil
20h30 : Espace Jean Vilar 1, rue Paul Signac 94110 Arcueil
(les deux lieux sont proches)
accès RER B : station Arcueil Cachan (à 15mn des Halles) - sortie
1 rue du docteur Gosselin - 5’ à pied. En voiture : porte d’Orléans -
nationale 20 - direction la vache noire puis Arcueil centre

 * Contact : Tél. 01 48 21 92 41. atous@club-internet.fr

 *** INTERACTIF ***

 - 8. - RECHERCHE D’EMPLOI. Geneviève COSTALAT-JANNOUN recherche un
emploi dans le domaine juridique et plus particulièrement la
criminologie. Diplomée en droit (maîtrise de droit privé Paris II
Assas, DEA de sociologie du droit Paris II, dix ans d’expérience
professionnelle dans l’édition juridique.

 * Contact : 12, rue de l’Ouest, 75014 PARIS.

 *** MEMOIRE VIVE ***

 - 9. - PARIS, Mercredi 15 décembre 2004. 19h. Réunion du Bureau
national du Collectif "Octobre 2001", au siège de l’ACAT-France.

 * Point principal à l’ordre du jour : mise en chantier d’un texte
d‘orientation du collectif : aller au delà du texte fondateur de
février 2001 en s’appuyant sur la réflexion du collectif depuis trois
ans. A cette occasion, relance des groupes régionaux trans-frontières
(GRT). Premier échange sur les questions à traiter et mise en place
d’un groupe de rédaction.

 * Par ailleurs, on discutera des suites à donner à la soirée du
2 décembre à l’hôtel de ville de Paris sur le thème "Prisons et
droits de l’homme, la France contre l’Europe ?" qui a rassemblé
environ 150 personnes, en présence de responsables nationaux du PS,
du PCF et des Verts.

 *** AGORA ***

 - 10. - PARIS, vendredi 11 mars et samedi 12 mars 2005. COLLOQUE
"LOUISE MICHEL". APPEL A COMMUNICATION. La Mairie de Paris organise,
en coopération avec l’Université Paris 1., à l’initiative de Mme
George PAU LANGEVIN, Déléguée Générale à l’Outre-mer, et avec le
soutien de Mme Anne HIDALGO, Première Adjointe au Maire de Paris,
un colloque sur "LOUISE MICHEL, figure de la Transversalité" qui se
déroulera en Sorbonne. Le colloque sera clôturé par des lectures de
textes de Louise Michel confiées à une personnalité du monde du
Spectacle et un concert classique. Enfin, une importante publication
associera ultérieurement les actes du Colloque à des textes de Louise
Michel, des autographes, des documents liés à l’histoire de la commune
et de la déportation en Nouvelle-Calédonie, et des illustrations
originales d’artistes contemporains.
 Coordination scientifique : Valérie MORIGNAT, maître de conférences
à l’Université Montpellier III, chercheur permanent à l’IDEAC-CNRS.

 * Contact : Tél-Fax 04 67 45 25 77. Tel portable 06 76 95 45 60.
courriel : v.morignat@free.fr

 *** SUBJECTIVITE ASSUMEE ***

 Nourri des informations que chacun(e) veut bien nous faire
parvenir, ce courrier vous est adressé, gratuitement, chaque lundi,
car ce que nous savons de vos activités ou de vos centres d’intérêt
nous fait penser qu’il peut vous être utile. Mais on peut se tromper :
si vous ne voulez plus le recevoir, il vous suffit de nous en informer,
en toute simplicité. "ICH" ne contient jamais de document attaché.

 Responsable de la rédaction : Pierre V. Tournier, directeur de
recherches au Centre national de la recherche scientifique(CNRS-PARIS),
Centre d’histoire sociale du XXe siècle, Université Paris I Panthéon
Sorbonne.
tournier@ext.jussieu.fr, Tél. Fax Rép. (33) 01 42 63 45 04
http://histoire-sociale.univ-paris1.fr

 Nombre actuel de destinataires d’ICH : 900 personnes physiques ou
morales. ICH est aussi repris par un certain nombre de listes de
diffusion.

 - Reproduction non seulement autorisée, mais encouragée -