14165 articles - 12260 brèves

Evasions et Révoltes de prisonnier(e)s

Mutinerie à la prison de Loos (59)

Mise en ligne : 27 July 2003

Dernière modification : 22 July 2004

Texte de l'article :

Mutinerie à la prison de Loos (59).

Le 14 Juillet 2003, les prisonnier(e)s de Loos se sont levé(e)s contre leurs conditions.

Des détenu(e)s de la maison d’arrêt de Loos ont manifestés contre les conditions d’incarcérations.

... le pourquoi...

Depuis un an le nombre de personnes détenus dans l’établissement carcéral de la banlieue lilloise a augmenté de 30%. La surpopulation de cette maison d’arrêt s’est donc empirée. Aujourd’hui on dénombre 1200 détenu(e)s, alors que la capacité n’est que de 470 places...

Résultats : promiscuité, violations des droits des détenu(e)s (supressions
des parloirs prolongés)...

 ... le comment ...

C’est à 14h45 l’heure de la promenade que les prisonnier(e)s ont refusé
d’obéir aux injonctions des maton(ne)s. Les 130 détenus alors dans la cours ont commencé à abattre les grillages de la cour afin d’élargir leurs champs d’actions aux terrains de sports, certains ont même réussis à pénétrer dans le chemin de ronde. Des jets de pierres se sont faits sur les miradors et sur des surveillants. Les détenu(e)s ont hurlé(e)s leur rage vis à vis de leurs conditions d’enfermement et d’enfermé(e)s.

 ... et la répression de cette action.

C’est vers 20 h, que 80 CRS ont pénétré dans le vieille établissement en brique. Ils ont en une heure racompagné "dans le calme" les protestataires dans leurs cellules. Selon Christian Mittaux , chef de la direction départementale de la sécurité publique : "la vue des CRS a suffi à les convaincre, tout s’est passé sans violence.". Sauf que ce matin la voix du nord nous apprend que les policier(e)s sont sorties décoloré aux
détergents. Et que les détenu(e)s qui sont parvenus jusqu’au chemin de ronde ont été interpellé(e)s par les CRS. Pour eux se sera certainement le mitard, peut être le dernier lieu où on ne soufre pas de la promiscuité à Loos, mais où la violence répressives de l’appareil carcéral s’éxerce encore plus.

En attendant de plus amples informations sur cette action et en espérant des nouvelles des détenu(e)s qui même écrasé(e)s par l’état se battent....

PRISON PARTOUT ... JUSTICE NULLE PART...

 par anonymous ( jocito )
 mardi 15 juillet 2003