14262 articles - 12260 brèves

Comité de soutien à Audrey, incarcérée à Gradignan en détention provisoire

Libérez Audrey !

Mise en ligne : 6 December 2002

Texte de l'article :

Le mercredi 27 novembre 2002, une demande de mise en liberté provisoire a été déposée pour Madame Audrey Rouquet. C’est la 25ème en 13 mois !

13 mois pour un manquement au contrôle judiciaire semble disproportionné quand le juge des libertés reconnaît que toutes les conditions de sortie requises sont réunies (notamment attaches familiales, enfant, travail et domicile). Rien dans ces conditions ne peut justifier une plus longue séparation d’Aurélie et de sa maman. Rien ne peut justifier pour elles un 2ème Noël au parloir de la prison.

Cet acharnement et l’espoir sans cesse déçu d’une libération proche a conduit Madame Audrey Rouquet à un état de détresse psychique et de désespoir tel que sa famille craint aujourd’hui qu’elle attente à ses jours.

Quand on sait l’état de délabrement de la médecine en prison qui ne permet même pas des soins élémentaires décents, quand on sait que l’absence de permanence médicale de nuit est régulièrement mortelle, quand on sait que les services psychologiques ou psychiatriques pénitentiaires ne permettent aucune prévention et quasiment aucun soin pour les détenus en situation de détresse psychique, on ne peut que se révolter devant le maintien en détention de Madame Audrey Rouquet.

Le mercredi 4 décembre Ghislaine, belle-mère d’Audrey et grand-mère d’Aurélie, a entamé une grève de la faim devant le palais de justice de Bordeaux.
Audrey et son père, incarcérés tous deux à Gradignan, ont entamé une grève de la faim le jeudi 5 décembre.

PETITION DE SOUTIEN A AURELIE ET AUDREY
Nom Adresse Signature
 

Pétition à retourner à
Emission "Une Heure pour Graduche", Radio La Clé des Ondes
71, cours Edouard Vaillant 33300 Bordeaux