14260 articles - 12260 brèves

La sénatrice Alima Boumediene-Thiery condamne l’immobilisme de la ministre Rachida Dati concernant le respect des règles pénitentiaires européennes

Mise en ligne : 9 May 2009

Texte de l'article :

COMMUNIQUE DE PRESSE

La sénatrice Alima Boumediene-Thiery condamne l’immobilisme de la ministre Rachida Dati concernant le respect des règles pénitentiaires européennes

La sénatrice Alima Boumediene-Thiery (Les Verts), membre du Conseil supérieur de l’Administration pénitentiaire, est scandalisée par la décision prise par la ministre de la Justice, Rachida Dati, d’adopter un moratoire sur l’application des Règles pénitentiaires européennes.

Cette décision, irresponsable et dangereuse, est en totale contradiction avec la dynamique engagée depuis le mois de mars, avec l’adoption du projet de loi pénitentiaire au Sénat, pour donner aux prisons françaises les moyens de se hisser au niveau des standards européens, en matière de protection des droits fondamentaux des détenus et de conditions de travail du personnel pénitentiaire.

Un tel moratoire est également une défiance insupportable à l’égard des personnels pénitentiaires. Il est urgent de donner au personnel pénitentiaire les moyens humains et matériels pour exercer sa mission fondamentale dans des conditions idoines.

Saluant leur détermination, la sénatrice Alima Boumediene-Thiery soutient les revendications des personnels pénitentiaires, et demande l’inscription à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale, du projet de loi pénitentiaire avant la levée de la session parlementaire prochaine ainsi qu’une mise en place des règles pénitentiaires européennes par la voie de circulaire dans les plus brefs délais.

Devant la situation catastrophique de nos prisons, l’accroissement inquiétant des suicides, et les conditions déplorables dans lesquelles les personnels pénitentiaires exercent aujourd’hui leurs missions pourtant fondamentales, il est temps que le Gouvernement prenne ses responsabilités.

La mise en œuvre immédiate des règles pénitentiaires européennes, ainsi qu’une adoption rapide du projet de loi pénitentiaire constituent des mesures urgentes et strictement nécessaires aux dégradations des conditions de vie et de travail dans les prisons françaises.

A l’heure des élections européennes, la Ministre de la Justice offre une triste conception du respect du droit européen en refusant d’en appliquer les règles.

Contact : 01 42 34 31 06
Alima Boumediene-Thiery [a.boumediene-thiery@senat.fr]