14572 articles - 12260 brèves

Liberté d’expression et d’opinion des personnes incarcérées

La parole des prisonniers censurée, 8 jours de mitard avec sursis pour Frank Astier

Communiqué de l’Asile Utopique

Mise en ligne : 21 May 2003

Dernière modification : 21 May 2003

Texte de l'article :

L’administration pénitentiaire ne veut pas laisser entrer la loi dans ses murs.

Le correspondant de prison de L’Asile utopique fait l’objet d’une procédure disciplinaire illégale de la part de l’administration pénitentiaire de Muret. Celle-ci lui reproche la publication de lettres, sur le site Asile.org, dans lesquelles il raconte son quotidien en prison, son désespoir, ses tentatives de suicide. Franck Astier risque d’être condamné à la cellule disciplinaire (« le mitard »). S’opposant de facto à la réforme législative de 2002, le directeur de la prison, qui préside la commission disciplinaire, agit ici en dehors du cadre légal : l’administration qualifie de « propos outrageants » des faits précis rendus publics ; elle prétend être compétente pour juger de propos « diffamatoires » en se substituant au Tribunal de grande instance ; elle ne poursuit pas le responsable légal ; elle se situe hors du délai légal ; enfin, elle se substitue au juge d’application des peines.
Franck Astier a été condamné, à titre pédagogique, à 8 jours de « mitard » avec sursis sur une durée de 6 mois.

 Nous vous invitons vivement à écrire à Franck :

M. ASTIER Franck
7817 E145 BP312
Route de Seysses
31 605 MURET cedex

(Le courrier est ouvert par un vagemestre et peut ne pas arriver.
Pour garder une trace de votre envoi, nous vous conseillons d’envoyer votre lettre en recommandé.)