14260 articles - 12260 brèves

La lecture en prison : étude de cas à la maison d’arrêt de Gradignan

Mise en ligne : 28 October 2007

Texte de l'article :

La lecture en prison : étude de cas à la maison d’arrêt de Gradignan

Résumé

Mémoire de fin d’études portant sur la lecture en prison et sur une étude de cas sur la lecture à la maison d’arrêt de Gradignan (Bordeaux) de 1995 à 2001.

« La lecture en milieu pénitentiaire n’est désormais plus un phénomène nouveau mais reste souvent dépréciée par l’opinion publique et les autorités. Cependant, le développement de la lecture en prison fait partie des missions de la lecture publique et les détenus forment un public de lecteurs non négligeable.

Le constat d’Alexandra Achkenazi dans son article S’évader en bibliothèque du Livres Hebdo n°416 du 9 mars 2001, établit que « depuis la signature d’un protocole d’accord entre les ministères de la Justice et de la Culture, les bibliothèques des prisons se sont développées. Cependant, la plupart d’entre elles restent trop exiguës et peu attrayantes pour jouer un véritable rôle de réinsertion. »

Bien que la loi dicte qu’ils doivent favoriser « les conditions d’accès direct des détenus à la bibliothèque », seulement 150 établissements sur 187 possèdent une bibliothèque en accès direct. »

Plan du mémoire :

Introduction

1) La lecture en milieu pénitentiaire

1.1. L’environnement législatif
1.2. Historique des bibliothèques de prisons
1.3. La lecture en prison

2) La lecture à la maison d’arrêt de Gradignan

2.1. La maison d’arrêt
2.2. Les trois bibliothèques
2.3. La lecture

3) L’évolution de la lecture à la maison d’arrêt de Gradignan de 1995 à 2001

3.1. Les actions de promotion de la lecture
3.2. La lecture de 1995 à 2000
3.3. Le Bilan

Conclusion

Table des sigles
Bibliographie
Table des annexes

Source : OODOC