14210 articles - 12260 brèves

"Justice et tolérance" de Paul Louka

Mise en ligne : 22 June 2004

Texte de l'article :

JUSTICE ET TOLERANCE
Texte de Paul Louka - Amnistie Internationale

Tu es « POUR »
La lame fatale, égalitaire,
Propre, froide, parfaite, efficace,
Irrémédiable
Sur le cou de l’assassin.
Lui, l’assassin, qu’a-t-il fait ?
Il a trompé la société des hommes.
Il a volé un pain, deux pommes,
Pis, il a volé un portefeuille,
Cent cinquante francs,
Une carte d’identité en mauvaise état.
Pis, il a volé un vieux carnet d’adresses
Enrubanné de rêves et de tendresse.
Pis, il a tué...
Un enfant
Qu’il n’avait jamais vu auparavant.
Tu es « POUR »
Et moi, pendant longtemps,
Face à notre mal de vivre ou de mourir,
Et moi, pendant longtemps,
Je ne fus ni « POUR » ni « CONTRE ».
Je trouvais le problème embarrassant.
Mais jamais je n’ai dit :
« Qu’on lui coupe la tête ! »
« Que l’on marque d’une croix
le mur de sa maison ! »
« Que l’on enterre jusqu’à son nom ! »
Mais jamais je n’ai dit :
« Circonstances atténuantes ! »
« Remises de peines, libération provisoire ! »
« Non-lieu, acquittement ! »
Quand un homme tue un enfant,
Tous, toi et moi,
Tous, nous avons l’envie de vomir.
Et si demain,
C’était mon fils la victime,
Je te dirai
- si j’en avais la force et le courage -
Je te dirai que je suis « CONTRE »
La vengeance et l’intolérance.
Et que jamais
La mort d’un homme n’efface
La mort d’un enfant.
Tu es « POUR »
Et demain matin, cet assassin
Sera assassiné par la société des hommes.
Tu es « POUR »
Mais si demain,
C’était ton fils l’assassin ?