14576 articles - 12260 brèves

Conclusion

Mise en ligne : 20 December 2002

Dernière modification : 13 March 2003

Texte de l'article :

CONCLUSION GENERALE

 L’action associative, vis-à-vis du domaine carcéral, est vaste. Elle s’inscrit sur deux niveaux : les associations accomplissent un travail de proximité (resocialisation, dénonciation de certains faits, accès au droit pour les détenus), élément essentiel du décloisonnement et de l’humanisation de l’univers carcéral ; mais, les associations visent également un objectif -réalisable à plus long terme- qu’est l’évolution du système pénitentiaire (revendications, contrôle, sensibilisation).

 Les deux missions dévolues à l’administration pénitentiaire, la sécurité et la réinsertion, ne sont pas ou peu compatibles. Dans les faits, la sécurité prime, pour ne laisser qu’une place restreinte à la réinsertion. Apparaît ainsi un besoin de réflexion sur les paradoxes de ce système.

 Pour ce faire, les associations interpellent les pouvoirs publics, mais souvent en vain. Si le monde politique ne porte pas d’intérêt aux enjeux de la prison, il appartient alors à la société civile de prendre conscience du phénomène carcéral pour que naisse le débat. Car l’institution judiciaire inflige des peines d’enfermement au nom de la société, alors que cette dernière ignore quasiment tout du système carcéral.

 Il est regrettable que le monde dans lequel nous vivons n’incite que trop à l’individualisme car, poussé à l’extrême, il provoque une déresponsabilisation des citoyens face à la chose publique et par là même, il tue lentement la démocratie. L’association semble donc être un moyen efficace pour que la société s’implique. Afin que la portée de son action soit réelle, elle doit susciter l’intérêt auprès de l’opinion publique pour permettre ainsi de donner un sens à la démocratie.
 
DEA de Droits de l’homme et libertés publiques
Université Paris X - Nanterre

 

 

LES ASSOCIATIONS

ET

 LA PRISON

 

ANNEXES

 

 

Claire CHOGNOT
Sous la direction de Mme P. PONCELA
Novembre 1998
 
TABLE DES ANNEXES

1- Texte de la loi de 1901

2- Plainte déposée en 1972 par l’Association de Défense des Droits des Détenus

3- Charte du Club Informatique Pénitentiaire

4- Statuts du GENEPI (titres I et II)

5- Charte du GENEPI

6- Exemple de prix de produits cantinables

7- Témoignage d’une assistante sociale concernant le Relais Enfants-Parents
de la maison d’arrêt "La Talaudière"

8- Statistiques concernant les stagiaires sortants de stages JET

9- Statuts de l’Observatoire International des Prisons

10- Courrier envoyé par le Secours Catholique à la Direction de l’administration pénitentiaire concernant les propositions sur l’indigence en prison, ainsi que les résultats de l’enquête

12- Lettre envoyée par le Secours Catholique à Mme Guigou concernant le programme et la loi de lutte contre les exclusions

13- Lettre envoyée par le GENEPI à tous les parlementaires français concernant le débat sur le projet de loi sur les exclusions

14- Appel de l’ARAPEJ aux pouvoirs publics, suite à la Journée Nationale Prison de 1994

15- Questionnaire relatif à l’enquête menée par le GENEPI sur les connaissances et les représentations des français sur la prison