14224 articles - 12260 brèves

Aziz, permanent juridique au MIB, ancien détenu

Mise en ligne : 26 April 2002

Aziz a été incarcéré 24 mois pour une affaire de stupéfiants MIB : Mouvement de l’immigration et des banlieues

Texte de l'article :

Les jeunes détenus qui se suicident n’ont aucune raison de le faire. Ils sont souvent en prison pour des délits liés à l’outrage et finissent pendus ou brûlés dans une cellule.

Il y a des cas où les causes du suicide sont évidentes. J’ai connu un homme de 40 ans qui avait été condamné à 20 ans pour un braquage. Il a demandé à voir sa femme et ses enfants et le rapprochement familial lui a été refusé. Il s’est pendu.
Mais pour des jeunes de 20-25 ans issus de l’immigration, les choses sont différentes. Ils sont poussés à la rébellion par ceux qui sont théoriquement en charge de leur sécurité, les surveillants. Or ceux-là sont en fait le bras armé de la justice et de la police.

La prison est une espèce de no man’ s land, et lorsque l’on en sort, on n’a qu’une envie, cracher sur tout ce qui ressemble de près ou de loin à un uniforme.