14223 articles - 12260 brèves

Appel aux Ministres français pour sauver la vie de prisonniers tunisiens

Mise en ligne : 24 June 2004

Texte de l'article :

Lettre Ouverte

à

Monsieur Barnier,
ministre des Affaires Etrangères
Mesdames et Messieurs les Sénateurs,
membres du groupe d’Amitié France-Tunisie
Mesdames et Messieurs les Députés,
membres du groupe d’Amitié France-Tunisie

"Cette affaire me dépasse, les directives viennent d’en haut". Voici donc la réponse d’un responsable de l’administration pénitentiaire aux familles des détenus tunisiens Ridha Saïdi, Mokdad Arbaoui, Lotfi Snoussi, Ali Harrabi et Khaled Kawwache, lorsque celles-ci les interpellaient sur le sort de leurs proches incarcérés.

Tous les cinq, prisonniers d’opinion depuis plusieurs années, ont été transférés à la prison de Borj El Amri (Tunisie) au mois d’octobre 2003 et y sont détenus en isolement total, littéralement emmurés vivants. Cette situation a été dénoncée à plusieurs reprises, entre autre par la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme.

Alors que leurs proches sont en grève de la faim depuis 38 jours aujourd’hui afin de réclamer, non pas leur libération, mais un peu d’air pur et de lumière, les familles ont lancé un appel désespéré à l’issue de la dernière visite, où certains grévistes, trop faibles, n’avaient pu se rendre.

A l’heure où le monde entier dénonce ici et là les atteintes à la dignité humaine, à l’heure où les images choquent, émeuvent et révoltent, on ne peut qu’essayer de se faire le porte-voix de ceux qu’on ne voit pas et qu’on n’entend pas.

Ceux qu’on ne voit pas, et dont j’évoque le cas aujourd’hui survivent dans des pièces de deux mètres sur un mètre cinquante. Celles-ci ne peuvent contenir qu’un lit, elles sont dépourvues de robinet et de toilettes, fermées de toutes parts, et ne sont "éclairées" que par la lumière du couloir filtrant par une fente dans la porte. Ces cachots nauséabonds et obscurs sont de surcroît infestés d’insectes et de détritus et les prisonniers sont privés de toute distraction qui leur permettrait d’oublier ne serait-ce que quelques instants leur calvaire.

"Cette affaire me dépasse, les directives viennent d’en haut". Vous ne pouvez ignorer que cette réponse signifie tout simplement qu’il s’agit là d’une décision "politique", dans un pays où toutes les décisions sont prises par les instances dirigeantes du parti au pouvoir, le RCD, jusqu’au Président de la République lui-même, en l’occurrence Zine El Abidine Ben Ali.

Je m’étais déjà adressée à certains d’entre vous lorsque mon fiancé Zouhair Yahyaoui était détenu dans cette même prison, dans des conditions terribles. Grâce aux efforts conjoints d’ONG, de responsables politiques, de diplomates français et étrangers, il fût libéré le 18 novembre 2003.
Il a depuis souvent évoqué une scène qui ne cesse de me hanter : Un détenu qui l’aidait à se laver alors qu’il était en grève de la faim depuis de longues semaines, s’est mis à pleurer en voyant son corps décharné, persuadé qu’il allait mourir.
Je sais qu’il a failli mourir à plusieurs reprises et j’imagine d’autant mieux l’angoisse et la souffrance des familles qui s’amplifient de jour en jour.

Monsieur le Ministre,
Mesdames et Messieurs les Sénateurs,
Mesdames et Messieurs les Députés,

Votre intervention auprès des Autorités Tunisiennes pourraient sauver la vie des ces prisonniers, et leur permettre d’être incarcérés dans des conditions respectant leur dignité et préservant leur santé.

Je vous remercie de tout coeur de l’attention que vous voudrez bien porter à cette missive, et vous prie de recevoir l’expression de mon plus grand respect.

Fait aux Ulis, le 5 Juin 2004

Sophie Piekarec, tel : 06 70 52 10 71

Références importantes 

Lettre des familles des prisonniers politiques de la prison de Borj El Amri (1er Juin 2004)
http://www.tunezine.com/breve.php3?id_breve=195

Alerte de la Ligue Tunisienne des Droits de l’Homme (30 Mai 2004 )
http://www.tunezine.com/breve.php3?id_breve=191

Appel pour sauver la vie des emmurés (novembre 2003)
http://www.tunezine.com/breve.php3?id_breve=152

Les coulisses de la mort lente, Rapport sur l’isolement dans les prisons tunisiennes
PARTIE I : APPROCHE DESCRIPTIVE
http://www.reveiltunisien.org/article.php3?id_article=347

Les coulisses de la mort lente, Rapport sur l’isolement dans les prisons tunisiennes
PARTIE II : APPROCHE JURIDIQUE
http://www.reveiltunisien.org/article.php3?id_article=383