14210 articles - 12260 brèves

Documents associés :

Appel mobilisation pour Karim

Type : Word

Taille : 316.5 kb

Date : 22-04-2003

Appel à mobilisation pour Karim - Communiqué de presse de Ban Public

Mise en ligne : 22 April 2003

Dernière modification : 22 April 2003

Texte de l'article :

NON A L’EXPULSION INJUSTE ET DISCRIMINATOIRE
DE KARIM AHMED-MALEK

Karim Ahmed-Malek, que nous suivons depuis plusieurs mois
 (passage à tabac raciste à la prison de Maubeuge),
est une nouvelle fois victime d’injustice
et a toujours besoin de votre soutien. 

Ban Public s’associe à Nouna Ahmed-Malek pour mener :

Une action urgente de mobilisation pour que Karim Ahmed-Malek ne soit pas expulsé, à partir du 30 avril 2003, alors qu’il aura exécuté sa peine.

Karim Ahmed-Malek, né le 10 novembre 1970 , de nationalité algérienne, est arrivé en France à l’âge de 3 ans, où il y a passé toute son enfance, sa scolarité, et où toute sa famille réside et surtout le soutient (11 frères et sœurs, dont 8 de nationalité française avec des situations sociales très honorables, une mère de nationalité française, un père ayant combattu pour la France).

Aujourd’hui, Karim Ahmed-Malek présent et attaché personnellement, familialement et linguistiquement à la France depuis 30 ans « ne veut, ne peut et ne doit pas partir » de ce pays qui l’a vu grandir.

Conformément aux dispositions légales existantes, prévues à l’article 25 de l’ordonnance du 2 novembre 1945 en autre, Karim Ahmed-Malek fait partie des étrangers qui ne peuvent être expulsés en raison de ses attaches familiales et de son arrivée en France avant l’âge de 13 ans.

Karim Ahmed-Malek peut prétendre et demande l’abrogation de l’arrêté ministériel d’expulsion (en date de septembre 1999) et l’assignation à résidence.

Karim Ahmed-Malek, dans sa recherche de soi, s’est quelques fois perdu, étant tant un danger pour lui que pour les autres. Si la prison peut effectivement détruire, elle peut « exceptionnellement » révéler des individus à eux-même et à la société, c’est indéniablement le cas de Karim Ahmed-Malek, qui aura trouvé dans la musique les repères qui lui ont tant de fois manqué.

Sa famille, ses amis ont su être à la hauteur en le soutenant, il est de notre devoir en tant que citoyen de faire en sorte que il ne soit pas banni et qu’une famille ne soit pas détruite.

Contact : Mme Nouna Ahmed-Malek (sœur) ;
03-26-85-35-60 (W-E) ; 06-22-06-90-39 ;
nouna@oreka.com