14219 articles - 12260 brèves

ANPE aides à l’embauche

Mise en ligne : 13 May 2004

Dernière modification : 5 July 2005

Texte de l'article :

Accord entre l’ANPE et les services pénitentiaires

L’emploi, facteur de réinsertion pour les détenus

Les directeurs régionaux de l’ANPE Bourgogne et de la direction régionale des services pénitentiaires de Dijon viennent de signer une convention de collaboration permettant aux agents ANPE d’intervenir en milieu carcéral afin de favoriser la réinsertion des détenus par l’emploi.
Depuis de nombreuses années, une politique conjointe est engagée entre le ministère de la Justice et celui de l’Emploi et de la Solidarité pour permettre aux personnes placées sous main de justice d’accéder à l’emploi et à la formation et de lutter contre les risques de récidive.
1 585 détenus
La convention signée récemment traduit très concrètement le travail réalisé par les professionnels (correspondants locaux ANPE et travailleurs sociaux) des cinq établissements pénitentiaires et des services pénitentiaires d’insertion et probation de la région Bourgogne (Dijon, Varennes, Mâcon, Joux la Ville, Auxerre, Sens et Nevers). Elle remplace une première convention, datant de septembre 2000.
L’Administration pénitentiaire a en charge, dans la région Bourgogne, 1 585 détenus et 3 200 personnes suivies en milieu ouvert (condamnées mais non incarcérées).
La nouvelle convention régionale construit un cadre de travail pour les différents professionnels qui interviennent auprès de ces publics et permet d’évaluer les actions entreprises.
Dans la convention précédente, les personnes suivies en milieu ouvert par les services d’insertion étaient orientées exclusivement vers les Agences locales pour l’emploi.
Sans revenir sur ce principe d’orienter vers le droit commun et compte tenu du public pris en charge, le nouvel accord acte que le correspondant local ANPE pourra aider, dans un premier temps, les personnes en grande difficulté dans un objectif de médiation ou d’accompagnement plus poussé avant de l’orienter dans un second temps vers l’Agence locale pour l’emploi.

Mis en ligne le Mardi, 23 mars 2004
© Copyright Le Bien Public

Le souci de l’insertion et de la probation des détenus

L a convention signée récemment traduit très concrètement le travail réalisé par les professionnels (correspondants locaux ANPE et travailleurs sociaux) des cinq établissements pénitentiaires et des services pénitentiaires d’insertion et probation de la région Bourgogne (Dijon, Varennes, Mâcon, Joux la Ville, Auxerre, Sens et Nevers). Elle remplace une première convention, datant de septembre2000.
L’Administration pénitentiaire a en charge, dans la région Bourgogne, 1 585 détenus et 3 200 personnes suivies en milieu ouvert (condamnées mais non incarcérées).
La nouvelle convention régionale construit un cadre de travail pour les différents professionnels qui interviennent auprès de ces publics et permet d’évaluer les actions entreprises.
Dans la convention précédente, les personnes suivies en milieu ouvert par les services d’insertion étaient orientées exclusivement vers les Agences locales pour l’emploi.
Sans revenir sur ce principe d’orienter vers le droit commun et compte tenu du public pris en charge, le nouvel accord acte que le correspondant local ANPE pourra aider, dans un premier temps, les personnes en grande difficulté dans un objectif de médiation ou d’accompagnement plus poussé avant de l’orienter dans un second temps vers l’Agence locale pour l’emploi.