14210 articles - 12260 brèves

82 Annexe 1 : A propos de l’enquête

Mise en ligne : 30 November 2007

Texte de l'article :

ANNEXES I : À PROPOS DE L’ENQUETE

A. GUIDES D’ENTRETIEN

1. Guide d’entretien avec les proches de détenu(e)s
L’incarcération, la peine
Comment imaginiez-vous la prison et les détenus avant l’incarcération de votre conjoint/concubin ?
Pensez-vous la même chose aujourd’hui ?
Est-ce que vous-même ou des proches avaient déjà été en prison ?
Lorsque votre conjoint/concubin a été incarcéré, comment l’avez-vous appris ? Comment avez-vous réagi (surprise, panique, soulagement, déception, colère, traumatisme...) ?
À quel moment avez-vous réalisé ce que l’incarcération signifiait réellement ?

Les premiers contacts
Lorsque vous avez appris que votre conjoint/concubin était incarcéré, quelles démarches avez-vous entrepris pour entrer en contact avec lui (demande de permis, correspondance) ? Avez-vous été confronté à des difficultés ? Lesquelles ?
Vous souvenez-vous de votre premier parloir avec votre conjoint/concubin ? Et des premières lettres reçues et envoyées ?
Quels souvenirs gardez-vous du premier parloir et des premières lettres ?

Les parloirs et le courrier
Actuellement, comment se passent concrètement les parloirs (fréquence, durée, moyens d’accès, conditions de réservation et d’attente, conditions à l’entrée) ?
Comment s’exerce la surveillance lors des parloirs (écoute, observation, fouilles) ? Comme influence-t-elle le parloir ?
Que faites-vous avant et après le parloir ?
Avez-vous des relations (amicales) avez d’autres femmes de parloir ?
Echangez-vous une correspondance avec votre conjoint/concubin (fréquence, longueur des courriers) ?
Comment s’exerce la surveillance des courriers (lecture ou non systématique) ? Ecrivez-vous en pensant (pouvoir) être lu ? Y a-t-il des sujets que vous n’abordez qu’au parloir ou que dans les lettres ? Pourquoi ?
Pour quelle(s) raison(s) pourriez-vous ne pas vous aller à un parloir (contraintes financières, manque de temps, vacances, mésentente, fatigue, ...) ?

La relation
Pensez-vous que votre attitude aurait été identique si le type de délit pour lequel votre conjoint/concubin est incarcéré avait été différent ?
Pensez-vous retrouver votre conjoint/concubin tel qu’il était à son entrée en prison ? D’après vous, s’il change, ce sera dans quel sens ? Diriez-vous que l’incarcération de votre conjoint/concubin a changé vos rapports ? Comment ? Comment imaginez-vous la vie avec votre conjoint/concubin à sa sortie ?

La famille, les proches
Quand et comment vos ami(e)s ont-ils appris l’incarcération de votre conjoint/concubin ? Comment ontils réagis ? Même question pour les proches, les autres relations sociales en général.
Avez-vous noté des changements dans vos relations avec le reste de votre famille (en particulier votre belle-famille) ?
Depuis l’incarcération de votre conjoint/concubin, avez-vous un rapport différent aux gens que vous rencontrez ?

Les enfants
Avez-vous expliqué à vos enfants pourquoi votre conjoint/concubin est en prison ? Comment l’avez-vous fait ? Pourquoi ?
OUI : Comment les enfants ont-ils réagi ?
NON : Avez-vous l’intention de leur dire un jour ? Qu’est-ce qui déterminera votre décision ?
Emmenez-vous votre enfant au parloir ? (toujours, parfois ?)
OUI : Qu’est ce qui vous motive à emmener vos enfants au parloir (le père le réclame, les enfants le réclame, ...) ? Pour quelle(s) raison(s) n’amèneriez-vous pas vos enfants au parloir (pour être tranquille avec votre mari, le parloir est traumatisant pour eux, il vaut mieux qu’ils soient à l’école, ...) ? Comment se déroulent les parloirs avec vos enfants ?
NON : Pour quelle(s) raison(s) ne les emmenez-vous pas au parloir ? Qu’est-ce qui pourrait vous faire changer d’avis ?
Quel est le rôle de votre conjoint/concubin dans l’éducation des enfants ?

La sexualité
Pouvez-vous avoir des gestes affectifs, voire des rapports sexuels lors des parloirs ? Cela vous est-il arrivé ?
Que pensez-vous personnellement du choix de certains couples d’avoir un « bébé-parloir » ?
On parle beaucoup de viols et d’agressions sexuelles en prison. Avez-vous eu peur pour votre conjoint/concubin ? En avez-vous déjà parlé avec lui ?
Comment vivez-vous la restriction des contacts physiques avec votre conjoint/concubin ? En avez-vous déjà parlé avec lui pendant les parloirs ou dans les courriers ?
Croyez-vous que cette situation soit plus difficile pour un homme ou pour une femme ?
Etes-vous au courant du projet d’Unités de Vie Familiales (U.V.F.) ? Qu’en pensez-vous ?

2. Guide d’entretien avec les détenu(e)s
L’incarcération, la peine

Comment imaginiez-vous la prison et les détenus avant votre incarcération ? Pensez-vous la même chose aujourd’hui ?
Est-ce que vous-même ou des proches avaient déjà été en prison ?
Comment vos proches, et en particulier votre conjoint(e)/concubin, a-t-elle appris votre incarcération ?
Comment ont-ils réagi ? Votre incarcération a-t-elle changé vos rapports ? Comment ?

Les premiers contacts
Lorsque vous avez été incarcéré, quelles démarches avez-vous entrepris pour entrer en contact avec vos proches (demande de permis, correspondance) ? Avez-vous été confronté à des difficultés ?
Vous souvenez-vous de votre premier parloir avec votre conjoint/concubin ? Et des premières lettres reçues et envoyées ?
Pouvez-vous me raconter en quoi le premier parloir et les premières lettres vous ont marqué ?

Les parloirs et le courrier
Actuellement, comment se passent concrètement les parloirs (fréquence, durée, moyens d’accès, conditions de réservation et d’attente, conditions à l’entrée) ?
Comment s’exerce la surveillance lors des parloirs (écoute, observation, fouilles) ? Cela influence-t-il le parloir ?
Que faites-vous avant et après le parloir ?
Echangez-vous une correspondance avec votre conjoint/concubin (fréquence, longueur des courriers) ?
Comment s’exerce la surveillance des courriers (lecture ou non systématique) ? Ecrivez-vous en pensant être lu ? Qu’est ce que vous écrivez et qu’est-ce que vous ne dites pas ?
Quelle serait une bonne raison pour votre conjoint/concubin de ne pas vous aller à un parloir (contraintes financières, manque de temps, vacances, mauvais déroulement, fatigue, à votre demande) ?

La relation
Pensez-vous que l’attitude de vos proches aurait été identique si le type de délit pour lequel vous êtes incarcéré avait été différent ?
Pensez-vous retrouver votre conjoint/concubin tel qu’il était à son entrée en prison ? D’après vous, s’il change, ce sera dans quel sens ?
Diriez-vous que votre incarcération a changé vos rapports avec votre conjoint/concubin ? Comment ?
Comment imaginez-vous la vie avec votre conjoint/concubin à votre sortie ?

La famille, les proches
Quand et comment vos ami(e)s ont-ils appris l’incarcération de votre conjoint/concubin ? Comment ontils réagis ? Même question pour les proches, les autres relations sociales en général.
Avez-vous noté des changements dans vos relations à eux (en particulier votre belle-famille) ?

Les enfants
Avez-vous expliqué à vos enfants pourquoi vous êtes incarcéré ? Comment l’avez-vous fait ? Pourquoi ?
OUI : Comment les enfants ont-ils réagi ?
NON : Avez-vous l’intention de leur dire un jour ? Qu’est-ce qui déterminera votre décision ?
Emmenez-vous votre enfant au parloir ? (toujours, parfois ?)
OUI : Qu’est ce qui vous motive à emmener vos enfants au parloir (le père le réclame, les enfants le réclame, ...) ? Pour quelle(s) raison(s) n’amèneriez-vous pas vos enfants au parloir (pour être tranquille avec votre mari, le parloir est traumatisant pour eux, il vaut mieux qu’ils soient à l’école, ...) ? Comment se déroulent les parloirs avec vos enfants ?
NON : Pour quelle(s) raison(s) ne les emmenez-vous pas au parloir ? Qu’est-ce qui pourrait vous faire changer d’avis ?
Quel est votre rôle dans l’éducation de vos enfants ?

La sexualité
Pouvez-vous avoir des gestes tendres, voire plus, lors des parloirs ? Cela vous est-il arrivé ?
Que pensez-vous personnellement du choix de certains couples d’avoir un « bébé-parloir » ?
On parle beaucoup de viols et d’agressions sexuelles en prison. Votre conjoint/concubin vous en a-t-il déjà parlé ? En avez-vous déjà parlé avec lui ?
Comment vivez-vous la restriction des contacts physiques avec votre conjoint/concubin ? En avez-vous déjà parlé avec lui pendant les parloirs ou dans les courriers ?
Croyez-vous que cette situation soit plus difficile pour un homme ou pour une femme ?
Etes-vous au courant du projet d’Unités de Vie Familiales (U.V.F.) ? Qu’en pensez-vous ?

B. TABLEAUX

1. L’incarcération et la solidarité familiale

Implication (+) —> perturbation (-)
Choc de l’inimaginable —> soulagement —> Savoir, mal anticiper —> routinier —> détachement

- délit/crime - jugement social - stigmate carcéral
- contraintes du système judiciaire et carcéral
- structure familiale

rapports contractualisés —> rapports statutaires
rupture —> solidarité inconditionnelle —> solidarité conditionnée

2. Les moyens de contrôle de l’Administration
ESPACE
—> parc pénitentiaire
 ? différenciation des types d’établissement (C.P.A., centrales à effectif réduit, etc.)
 ? différenciation des régimes de détention (P.S.E., Q.I., régime D.P.S., quartiers spécifiques)
—> établissement
 ? fermeture des portes de cellule (centrales)
 ? réduction des activités et des mouvements collectifs

DETENU
—> incitations formelles
 ? libération anticipée (conditionnelle, R.P.O.)
 ? aménagement de peine (permission de sortir, semi-incitations
liberté, chantier extérieur)
—> incitations informelles
 ? régime de détention (affectation)
 ? avantages dans la vie quotidienne
—> sanctions formelles
 ? prétoire, Q.D. (« mitard)
 ? R.P.S.
—> sanctions informelles
 ? transfert
 ? affectation

POPULATION PENALE
—> augmentation des coûts de coalition
 ? individualisation des peines (PEP)
 ? « balances »
—> isolement des meneurs
 ? individualisation des régimes de détention
 ? transferts préventifs et punitifs
—> répression des mobilisations
 ? brimades sélectives, violences
 ? « tourisme pénitentiaire »