14231 articles - 12260 brèves

Liens familiaux

Documents associés :

Type : JPEG

Taille : 47.4 kb

Date : 8-11-2008

Tract_Journ_Nationale_Prison_26_novembre_2008

Type : PDF

Taille : 490.5 kb

Date : 8-11-2008

(2008) 15ème Journée Nationale Prisons "Jeunes en prison : fin ou début des problèmes"

Mise en ligne : 9 November 2008

Texte de l'article :

Mercredi 26 novembre 2008
Collège Debussy - Aulnay-sous-Bois
de 16h à 19h30 - 2 rue Claude Debussy


Accès
- En transports en commun :
RER B arrêt Sevran Beaudottes, puis prendre bus 44 arrêt Calmette et Guérin
- En voiture :
Suivre la nationale 2 jusqu’au magasin Bricoman sur la droite (possibilité de parking) et suivre la rue Debussy
Qui sommes-nous ?
Nous sommes des associations qui réalisent des actions en lien avec le milieu carcéral en Seine-Saint-Denis. Ensemble, nous organisons cette rencontre pour que la prison ne soit pas oubliée dans le débat public.
ACAT France
Association des chrétiens pour l’abolition de la torture
- 7, rue Georges Lardennois - 75019 Paris
-01 40 40 40 28
- florence.boreil@acatfrance.fr
-www.acatfrance.fr
GENEPI
Groupement étudiant national d’enseignement aux personnes incarcérées
- 12, rue Charles Fourier - 75013 Paris
- 01 45 88 37 00 - 01 45 88 96 87
- genepi.villepinte@gmail.com
- www.genepi.fr
ANVP
Association nationale des visiteurs de prison
- 1 bis, rue de Paradis - 75010 Paris
-01 55 33 51 25 - 09 55 23 09 38
- anvpparis@free.fr
- www.anvp.org
GRAJAR 93
Association de Prévention spécialisée
- 19 rue de Toulouse - 93600 Aulnay-sous-Bois
- 01.48.66.16.46
- grajar-93@orange.fr
ARAPEJ 93
Association Réflexion Action Prison Justice
- 10, rue Aristide Briand -93600 Aulnay-s/s-Bois
- 01 48 68 02 99 - 01 48 79 94 49
- arapej93@wanadoo.fr
- www.arapej.fr/SA/seine_st_denis.html
MRS 93
Mouvement pour la Réinsertion Sociale
- 10, avenue Karl Marx - 93000 Bobigny
- 01 41 60 09 15-06 63 77 26 18
- mrs93@free.fr
- www.mrsassociation.net
ACSC-CITÉ MYRIAM
- 2, rue de l’Aqueduc - 93100 Montreuil
- 01 48 70 49 50 - 01 48 70 49 49
- cite.myriam@acsc.asso.fr
SECOURS CATHOLIQUE
- 33, rue Paul Cavaré - BP 67 - 93114 Rosny-sous-bois Cedex
- 01 45 28 17 82
- sc-rosny-sous-bois@secours-catholique.org
- www.secours-catholique.asso.fr
AUMÔNERIE CATHOLIQUE
de la Maison d’arrêt de Villepinte
- Avenue Vauban - 93422 Villepinte Cedex
Pour plus d’information : contacter le 06.85.97.88.73

« La France n’est pas assez riche d’enfants qu’elle ait le droit de négliger tout ce qui peut en faire des êtres sains [1]. »
Chaque année, 200 000 actes de délinquance mettent en cause des mineurs. Environ 3000 d’entre eux passent par la case prison. Est-ce que la justice est laxiste à l’égard des jeunes délinquants ? Non. Les réponses pénales à la délinquance des mineurs sont supérieures à celles de la délinquance des majeurs (82,1% pour les mineurs, 74,8% pour les majeurs en 2004 [2]).
A l’heure où le Parlement s’apprête à voter une énième modification de l’ordonnance de 1945, on peut se poser la question du regard ambivalent que porte notre société sur la jeunesse. D’un côté elle s’en préoccupe, elle souhaite la protéger (nombres de mesures éducatives). D’un autre elle s’en méfie, elle en a peur, elle la stigmatise. Ainsi, ces dernières années, on assiste au glissement de l’éducatif à l’exemplarité de la sanction. La mise à l’écart et l’enfermement apparaissent de plus en plus comme la solution. Que penser de cette évolution ? Qui sont ces jeunes incarcérés ?
Ils sont, au 1er mars 2008, 785 mineurs sous écrou [3]. 182 d’entre eux sont incarcérés dans les nouveaux établissements pénitentiaires pour mineurs (EPM). La majorité d’entre eux a entre 16 et 17 ans, 10% ont moins de 16 ans. Si certains sont là pour une affaire grave, la plupart sont incarcérés pour de multiples délits : vols, destructions et dégradations de biens privés ou publics, outrages et violences à agent de la force publique, drogue. La durée des peines est plus courte que chez les majeurs : 2,5 mois en moyenne (contre 8,4 mois pour les majeurs) - beaucoup ne restent que 15 jours [4].
Or, comment mener un projet éducatif en 15 jours ? Au regard des moyens engagés pour la mise en place des EPM, on peut s’interroger sur la pertinence d’une telle concentration des moyens en bout de chaîne sur un temps aussi court. Car la réponse à la délinquance des jeunes ne peut être unique. La prévention, c’est aussi s’occuper des problèmes familiaux, économiques et sociaux qui se cachent derrière certaines dérives, mettre en place des actions de soutien pour aider et accompagner les jeunes citoyens mineurs.
Même lorsqu’ils rencontrent de multiples problèmes, les mineurs ou jeunes majeurs sont des êtres en devenir, pour lesquels des évolutions significatives sont possibles, à condition d’imaginer des parcours individualisés incluant les temps nécessaires à la construction individuelle.
L’enfermement permet-il à ces jeunes de rompre avec leur parcours de délinquance ? Ou bien les inscrit-il plutôt dans une spirale de violence et de délinquance ? Mettre les jeunes en prison, est-ce le début ou la fin des problèmes ?

PROGRAMME ROGRAMME

14h00 - TEMPS POUR LES COLLEGIENS :
Projection du film « Eux dehors, moi dedans ». Ce film a été réalisé par des jeunes de la MJC Lorraine pour parler de la prison à d’autres jeunes.
Questions et échanges sur la prison.

16h00 - ACCUEIL DU PUBLIC
16h15 - POINT INTRODUCTIF
16h40 - TEMOIGNAGES SUR LA PRISON ET LA PREVENTION
Les jeunes et la prison : quelles images en ont-ils ? Quels sens y mettent-ils ?
La prévention : quelle forme prend-elle ? Quel travail au quotidien ? Quelles perspectives ?
Intervenants :
Mlle PIERRE & M. SAMI, éducateurs au GRAJAR 93

17h10 - ETRE JEUNE EN PRISON
Eclairage psychologique sur ce qui est en jeu pour un jeune concernant son passage en prison.
Etre jeune en prison : comment y arrive-t-on ? Comment cela se passe ?
Intervenants :
M. DERDAH, pédopsychiatre, chef de service à l’hôpital Ballanger
Mme ADAM, directrice du Centre d’Action Educative d’Aulnay (centre
de la Protection Judiciaire de la Jeunesse),
Un surveillant de quartier mineur

18h10 - JEUNES EN PRISON : FIN OU DEBUT DES PROBLEMES ?
La prison pour des jeunes : quelle finalité et quel sens ?
Les réponses que la justice peut apporter à un jeune délinquant
La réforme de l’ordonnance de 1945
Les tendances actuelles dans notre société
Intervenants :
M. ROSENCZWEIG, Président du tribunal pour enfants de Bobigny,
Mme TRAINEAU , Directrice du Centre Educatif Fermé « La Gautrèche »,
M. LAZARUS, animateur Groupe Multi-professionnel Prison

19h30 - POT DE CLOTURE
Jeunes en prison : fin ou début des problèmes ?

Notes:

[1] Extrait de l’ordonnance du 2 février 1945 relative à la délinquance des mineurs

[2] Rapport de l’Observatoire national de la délinquance, 2006

[3] Direction de l’administration pénitentiaire, Statistiques mensuelles de la population sous écrou

[4] Colloque à l’ENAP sur les mineurs délinquants les 15 et 16 mai 2006