14260 articles - 12260 brèves

(2008-05) UGSP-CGT Mouvement des travailleurs sociaux

Mise en ligne : 15 May 2008

Texte de l'article :

Mouvement des travailleurs sociaux : Communiqué de la CEN de la CGT (Commission Exécutive Nationale)

A l’appel de la CGT et du SNEPAP, vous êtes désormais nombreux à agir dans vos services pour infléchir la position de l’administration sur son projet de réforme statutaire. Au vu des nombreuses remontées qui nous arrivent, de la mobilisation en voie de généralisation, il est désormais temps de franchir une étape.

Alors qu’à l’appel de l’intersyndicale, les collègues boycottant certaines réunions se sont vus sanctionner à ce titre, il ne nous paraît pas envisageable de siéger dans les réunions avec l’administration.

La CGT réunie en CEN ce jour, sauf contre proposition de l’administration, a décidé de boycotter les prochains CTP socio-éducatifs (CTP-SE) et Centraux (CTP-C) fixés par la DAP, durant lesquels seront examinés les textes. Symboliquement, pour montrer notre forte détermination, le 26 mai, date du premier CTP-SE, la CGT invite les collègues de la région parisienne à se réunir devant la DAP.

Vendredi 16 mai, lors de notre rencontre avec le SNEPAP-FSU, nous leur proposerons d’envisager très rapidement une date pour l’organisation d’une manifestation nationale.

Pour la CGT, la sortie de crise doit s’élaborer autour d’un protocole d’accord contenant, à minima, la levée de toutes les sanctions, l’engagement de l’accès à la catégorie A dans un délai à définir comme l’administration s’y est engagée, compensé transitoirement par une revalorisation indemnitaire significative et non modulable.

En effet, contre l’avis majoritaire des personnels, les missions ont été largement modifiées. Il nous était promis qu’il s’agissait de la voie royale pour une revalorisation statutaire permettant l’accès à la catégorie A. Le projet de l’administration, excluant les personnels de base de toute avancée statutaire, contredit les propos qu’elle a toujours tenus pour faire adopter ses réformes.

Ne subissons plus,
 Agissons !

Montreuil, le 14 mai 2008