14260 articles - 12260 brèves

(2008-05) UGSP-CGT et SNEPAP-FSU Pour une réelle réforme statutaire des personnels d’insertion et de probation

Mise en ligne : 7 May 2008

Texte de l'article :

Communiqué de presse

Pour une réelle réforme statutaire des personnels d’insertion et de probation

La Direction de l’Administration Pénitentiaire a présenté, fin mars, aux organisations syndicales représentatives de la filière insertion et probation, un projet de réforme statutaire qui provoque aujourd’hui insatisfaction et incompréhension chez les personnels d’insertion et de probation.
 
Ces personnels exercent au sein des Services Pénitentiaires d’Insertion et de Probation. Ils contribuent, quotidiennement par le suivi et le contrôle des personnes condamnées, par l’aide à la prise de décision des Juges de l’Application des Peines, à la réinsertion des personnes placées sous main de justice et à la prévention de la récidive.

Cette mission clé, affichée comme une priorité par la Chancellerie, exige une technicité et une expertise qui ne sont absolument pas prises en compte dans ce projet de réforme. Les personnels, privés du droit de grève, ont décidé, lors de réunions syndicales régionales qui se sont tenus le 29 avril, d’exprimer leur désapprobation et leur mécontentement par différentes actions (pétition, courriers aux élus, actions locales...).

L’UGSP-CGT et le SNEPAP-FSU, syndicats représentatifs soutiennent la mobilisation des personnels et appellent l’administration pénitentiaire à revoir ses propositions afin de reconnaître la complexification et l’extension de leur champ d’intervention et d’assurer à tous les personnels une réelle avancée statutaire susceptible d’endiguer la fuite des personnels vers d’autres carrières plus attractives.

Contacts :

Pour l’UGSP CGT : Jérôme Marthouret 01 48 18 32 56 / 06 60 98 07 55 

Pour le SNEPAP FSU : Olivier Boudier 01 40 21 76 60 / 06 12 25 26 62