14260 articles - 12260 brèves

Billets d’humeur

(2007) Prisons : un mauvais début d’année...

Mise en ligne : 29 March 2007

Texte de l'article :

Prisons : un mauvais début d’année... 

Décidément le mauvais sort continue de s’abattre sur les prisons Françaises. Plusieurs graves évènements viennent de ponctuer ce début d’année 2007 : un meurtre à la prison de ROUEN, un suicide à celle de DIJON et entre autre une agression au centre pénitentiaire de VARENNES LE GRAND en SAONE ET LOIRE.

Mais des initiatives afin que les détenus puissent voter aux prochaines élections et afin que le thème de la prison ne soit pas oublié par les candidats aux présidentielles et législatives prochaines se déroulent.

La surpopulation carcérale dans les prisons Françaises est hélas une bien triste réalité qui vient d’être rappelée par plusieurs évenements classés dans la rubrique "faits divers" des journaux. Un meurtre dans des conditions abominables à ROUEN. Un détenu qui se suicide à DIJON et une agression au centre pénitentiaire de VARENNES LE GRAND (SAONE ET LOIRE). Ces évenements démontrent qu’il ne fait pas bon vivre dans les prisons...

Et ce n’est pas nouveau, les rapports des commissions parlementaires en 200O et 2OO1 rédigés après l’ouvrage du médecin chef de la Santé, le Docteur Véronique VASSEUR ont tous tirés la sonnette d’alarme... Un constat malgré des promesses, malgré la tenue de nombreuses rencontres publiques dont certaines sous la présidence du Ministère de la Justice, la situation des détenus ne s’améliore pas.

Ce dossier est revenu à la une de l’actualité en 2OO6, sous l’impulsion du tissu associatif qui a lancé tour une campagne en faveur du numérus clausus, puis une autre sous forme d’ États Génèraux de la prison.

SANS OUBLIER LE DROIT DE VOTE
Lors du dernier trimestre de l’année 2006, certaines associations ont impulsé une campagne en faveur de l’inscription sur les listes électorales pour les détenus (certains d’entre-eux possèdent encore leur droits civiques). Mais il fallu là encore beaucoup de détermination face à une administration qui a parfois tendance à se faire tirer l’oreille afin que les détenus puissent s’inscrire et dans les mois à venir participer aux élections présidentielles et législatives de cette année 2007. Des parlementaires de différentes sensibilités ( hélas en trop petit nombre) ont également participé à ces campagnes.

Désormais, ce dossier devra rebondir afin que les candidats à la magistrature suprême s’en emparent. Mais entre les aspects sécuritaires pronés par les principaux candidats et les tenants de la prévention, l’espace semble se réduire afin que les effectifs de nos prisons baissent !

Daniel Dériot

Source : Altermonde le Village