14223 articles - 12260 brèves

Documents associés :

Jricho n192 (intgral)

Type : PDF

Taille : 548 kb

Date : 20-05-2007

(2006) Jéricho n°192 - avril

Mise en ligne : 19 July 2007

« L’ANVP entre de plein pied dans le XXIe siècle et compte bien réaffirmer, avec plus de vigueur encore, ses engagements envers les personnes incarcérées. »

Texte de l'article :

Edito

Trouver un chemin pour des réformes 
Depuis quelques mois la prison revient dans l’actualité médiatique. Sans doute n’en avait-on jamais tant parlé depuis le livre de Véronique Vasseur en 2000.

« L’affaire d’Outreau » a sensibilisé sur la présomption d’innocence, la détention provisoire et sur le fonctionnement de la justice d’instruction. Via la commission parlementaire, les élus réfléchissent à des réformes.

La Cour des Comptes, en janvier, a rendu public un rapport [1] sur « la garde et la réinsertion et la gestion des prisons ». Le rapport attire notamment l’attention sur les droits sociaux des personnes détenues, et sur le droit au travail. Il constate les lacunes dans la prise en charge des personnes détenues atteintes de troubles psychiatriques. Il confirme que la juridictionnalisation et la systématisation des procédures d’application des peines (notamment depuis la loi « Perben 2 ») s’effectuent, dans les tâches des personnels des SPIP, au détriment du dialogue quotidien avec les personnes détenues et du montage d’activités socio-culturelles. Pour ces personnels, il recommande une rationalisation des méthodes et spécialement des outils d’évaluation de leur activité.

Le Conseil de l’Europe a adopté en janvier les « Règles pénitentiaires européennes [2] » décrites en détail dans ce numéro ; leur lecture montre le chemin à parcourir pour assurer les droits des personnes détenues et de leurs familles, et des conditions de vie plus dignes.

M. Alvaro Gil-Robles, commissaire européen chargé des Droits humains au Conseil de l’Europe, a rédigé un rapport [3] montrant à quel point, faute de moyens, les conditions matérielles de vie dans les prisons françaises rendent difficile l’objectif de réinsertion (ou de réintégration dans la société, terme sans doute plus approprié) des personnes détenues. De récentes propositions du Conseil économique et social [4] vont dans le même sens.

Ces constats officiels ne sont pas une surprise pour les visiteurs de prison, au contact quotidien des personnes détenues.Les rapports ne doivent pas, comme en 2000, rester lettre morte.Ils encouragent l’ANVP, à un an des échéances politiques nationales, dans son engagement pour réduire le recours à l’incarcération, changer les conditions de détention, apporter un vrai accompagnement aux personnes détenues.

Soyons prêts à porter, seuls ou avec d’autres, des propositions concrètes de réformes, car des opportunités politiques peuvent s’ouvrir.

Raphaël Bonte
Président

Lire les dossiers de ce journal :

* Vie de l’association :
- Zoom sur une section : Loire-Océan
- La réclusion criminelle à perpétuité : Quel sens à une telle peine  ?
- Hommage à Anne-Marie Marchetti
- Formation ANVP  : Témoignage
- Courrier des lecteurs, une nouvelle rubrique

* Dossier : L’ANVP à l’heure de l’Europe
- Les règles pénitentiaires européennes
- Les visiteurs à la rencontre de nos voisins européens
Allemagne
Suisse
- Les assises du GENEPI
Analyse des liens familiaux par l’ANVP
- 3 questions à Alexis Saurin président du GENEPI

* Bibliographie
- Le suicide carcéral : des représentations à l’énigme du sens
- Les prisons en Europe

Notes:

[1] Le rapport de la Cour des Comptes, les règles pénitentiaires européennes et le rapport du commissaire européen aux droits de l’homme , sont diponibles sur le site internet de l’ANVP (www.anvp.org)

[2] idem

[3] idem

[4] idem