14463 articles - 12260 brèves

(2005) Prévention du suicide 2

Mise en ligne : 2 October 2005

Texte de l'article :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : SUICIDE

L’Association d’aide aux Victimes des accidents et des maladies liés aux " risques " des médicaments a pris acte avec une immense tristesse du suicides de deux adolescentes de quatorze ans à Ivry S/Seine.

La plupart des passages à l’acte suicidaire se produisent après une consultation chez un médecin. C’est en effet, à la suite de prescriptions de tranquillisants ou de somnifères que beaucoup d¹individus de tout âge se donnent la mort par des moyens d’autolyse souvent très violents.

Il faut bien se rendre à l’évidence, la médecine est le fossoyeur entre autres de nos adolescents. Le nombre des suicides en France est parallèle aux prescriptions de benzodiazépines et apparentés par des médecins dealers.

En l’an 2000, notre Association avait obtenu des autorités sanitaires que la
mention " PEUT FAVORISER UN PASSAGE À L’ACTE SUICIDAIRE " soit ajouté au R.C.P. (dictionnaire Vidal’ additif de juin 2000) de cette classe de psychotropes anxiolytiques. À ce jour un pas important en arrière a été autorisé de manière criminelle par l’Afssaps, et le RCP a de nouveau été modifié par une formule ambiguë et mensongère.

Nous adresserons prochainement une nouvelle mise en demeure au Ministre de la Santé et au Directeur Général de l’Afssaps afin de rétablir la mention décidée par l’Agence et le Ministre de la Santé en l’an 2000. Nous nous réservons par ailleurs la possibilité de déposer une plainte au nom de nos adhérents entre les mains du Doyen des Juges d¹instruction pour incitation au suicide.

Georges Alexandre Imbert
Président de l’AAAVAM

samedi 24 septembre 2005.

WWW.AAAVAM.COM