14262 articles - 12260 brèves

(2004) Suicide d’un jeune de 20 ans

Mise en ligne : 13 April 2005

Texte de l'article :

Au début du mois de décembre un jeune de 20 ans s’est suicidé au mitard de la maison d’arrêt.

Suite à une altercation avec un maton celui ci l’avait fait placé au mitard, le jeune aurait alors menacé de se suicider si il était mis dans ce cachot. Les matons présents n’en ont pas tenus compte, se foutant même de son propos.

Au cours d’une conférence organisé par l’arapej locale, l’accusation contre le directeur et l’admnistration pénitentiaire de leur responsabilité a été porté, mais ni le directeur présent ni l’association organisant cette sauterie n’ont tenu compte de ces propos et n’ont pas voulu y répondre.

Quand à la famille du jeune, le directeur de la maison d’arrêt a laissé entendre qu’elle ne pouvait pas porter plainte contre l’administration pénitentiaire compte tenu de la faute qu’avait commis le prisonnier avant son entrée au mitard.
Il est à noter aussi qu’une copine du collectif solidarité prisonnier alors qu’elle était au parloir et qu’elle protestait contre un parloir illégal et vétuste et alors que les matons présent lui avait accordé un double parloir, ceux ci sont revenus sur leur dire et compte tenu de l’attitude de la famille ils l’ont menoté tabassé et livré à la police.

Passée le lendemain en comparution immédiate elle a eu 4 mois avec sursis et 2000 euros d’amende et six mois d’interdiction de parloir.

La semaine d’après lorsque nous sommes intervenus dans le local des familles attenant à la maison d’arrêt les personnes présentes nous ont demandé de sortir et menaçant d’appeler la police alors que la pièce était pleine de familles, nous disant même qu’on mettait en péril ce local.

Collectif solidarité prisonnier