14557 articles - 12260 brèves

Documents associés :

Type : Word

Taille : 6 kb

Date : 5-12-2004

(2004-15/10) Comme s’ils voulaient rappeler les années les plus obscures du pays

Mise en ligne : 29 December 2004

Texte de l'article :

Notre texte a été envoyé à Eleytherotypia qui en a fait une bonne
présentation le vendredi 15/10.
La voici :
"Comme s’ils voulaient rappeler les années les plus obscures du pays"

Le comité Pour Un Procès Equitable En Grèce a adressé, avec une
communication détaillée, un appel à tous, pour qu’ils défendent l’Etat
de droit, les libertés et les droits démocratiques, afin que personne ne
soit condamné sans preuves, que des innocents ne soient pas enfermés en
prison, et que les Etats interdisent des conditions de détention
incompatibles avec le respect de l’existence humaine.
Le comité, qui a été créé en France pendant le procès du 17N par des
personnes qui connaissaient, depuis l’époque de la dictature, certains
accusés, fait un large commentaire propos des procès du 17N et de l’ELA,
en soulignant que les procédures préliminaires, les procès et les
attendus des condamnations se sont ouvertement placés en dehors du cadre
de l’Etat de droit, en dehors même des nouvelles lois anti-terroristes.
"Les Etats-Unis", mentionne-t-il, "ont exercé avant les jeux olympiques
des pressions suffisantes pour que les autorités entreprennent une série
d’arrestations et de mises en accusation, sans qu’existe le moindre
élément incriminant pour plusieurs accusés....". Il y a ensuite une
mention pour le cas Yotopoulos"qui crie depuis le début son innocence"
et il est souligné que des services secrets étrangers sont intervenus
directement en Grèce, qu’ils ont exercé des pressions sur l’évolution du
procès, qu’ils ont fabriqué des preuves et des témoignages.
Pour ce qui concerne l’affaire de ELA, les juges « sont allés encore
plus loin dans la violation des lois, comme pour rappeler les années les
plus sombres du pays ». « Ce qui se passe en Grèce avec les procès du
17N et de l’ELA préfigure l’instauration d’un état de non-droit, et
participe à la mise en place d’un régime policier international »,
conclut la communication.

Eleytherotypia 15/10/2004