14262 articles - 12260 brèves

(2003-04) Atelier improvisation et lectures de textes

Mise en ligne : 14 May 2005

Texte de l'article :

Je suis comédienne et intervenante au sein de cette compagnie et j’ai effectué plusieurs interventions à la maison d’arrêt du Puy en Velay. Je me suis installée au Puy en 2000 et par l’intermédiaire du directeur du théâtre, j’ai été mise en contact avec Mme Duport et Mme Martin qui étaiennt à la recherche d’une intervenante théâtre pour la maison d’arrêt.Puisque j’intervenais déjà avec des publics en difficulté (demandeur d’emploi, enfants handicapés et classe segpa et enfants en difficulté), le directeur du théâtre leur a donné mes coordonées et j’ai été très heureuse de pouvoir commencer ces ateliers.

Je suis intervenue 3 fois
- du 24 au 30 avril 2003
- du 24 au 30 avril 2004
- du 26 au 29 octobre 2004

il est probable qu’il y ait un autre atelier en octobre prochain.

L’atelier était basé sur 2 axes :
- l’improvisation et la sensibilisation aux texte de théâtre contemporain en effet la BDP est présente au sein de la maison d’arrêt et il y a déjà des actions autour du livre et de la lecture.

J’ai choisi de travailler sur des textes de Carole Fréchette (les 7 jours de
Simon Labrosse), Jean Yves Pick (les Effrayants) et Jean Marie Piemme.

Le nombre de prisonniers était de 8 à 10

J’ai rencontré diverses difficultés :
tout d’abord il est difficile d’avoir les mêmes détenus toute la semaine, nous avons donc convenu dès la deuxième expérience de convenir d’un "contrat" avec les détenus inscrits. Ils ne sont pas obligé à venir, ils le choisissent mais à cause des parloir ou tout simplement parce certains jours ils n’avaient pas envie certains s’absentaient il est alors très difficile de progresser avec le groupe.
Souvent, surtout lors de la dernière intervention les surveillants n’y mettent pas du leur ! J’ai essayé d’adapter mes interventions au horaires de parloir et l’assistante sociale était d’accord mais ça a bloqué du côté des surveillants et lors de la dernière intervention ,un jour il n’y avait que 2 détenus au lieu de 8 à une séance. Pourtant, la veille nous avions convenu d’un futur travail en commun avec les participants, mais j’avais accepté que les détenus ayant parloir puissnt arriver 1/2 en retard mais les surveillants ont refusé à la dernière minute.

Il y a parfois aussi un problème de la langue lorsque le détenu ne parle pas français, même avec beaucoup de conviction je n’ai pas réussi à ce qu’il revienne, il se sentait trop en "décalage" !

Lors de 2 premières interventions les retombées ont été visibles, les plus jeunes ont découvert un peu "mon métier" (on parle beaucoup de comment on vit le métier de comédien), tous ont été surpris de voir qu’au théâtre on aborde des "histoires de gens comme tout le monde".

Je n’ai pas eu de problème particulier du fait d’être une femme, bien sûr à chaque fois il y a au moins un détenu qui s’est inscrit "juste pour rencontrer une présence féminine", selon les acquis il accroche à l’atelier et revienne le deuxième jour !

Au Puy les peines sont courtes ou ils sont en attente de jugement, même si j’intervenais à chaque vacances (on ne peut intervenir qu’en période de vacances scolaires) j’aurais du mal à faire un travail suivi, ça s’est un inconvénient !

En ce qui concerne les financement, je ne suis pas tenus au courant, je crois qu’ils viennent de la drac, mais c’est le SPIP qui les touche.

Pour la prochaine intervention, jai proposé d’intervenir en collaboratinavec un auteur afin de passer du travail à la scène au travail de l’écriture.
Cela permettra aussi d’alterner les jours où il y peu de détenu ( parce que parloir), ces jours là on travaillerait l’écriture et les autres jours où avec le groupe au complet on passerait au travail théâtral.

Vous pouvez me joindre aux coordonnées ci-dessous, ce sont celle
de ma compagnie maintenant installée au Puy et c’est avec cette structure
que je vais poursuivre mes interventions..

Van Beneden Claudine
Compagnie Nosferatu production
56 rue Grangevieille
43000 Le Puy en Velay

Tél : 04 71 09 12 81
Port : 06 62 28 00 57
Mail : nosferatuprod.cvanbe@tiscali.fr