14224 articles - 12260 brèves

(2002) Résistenfance (mars-avril)

Mise en ligne : 5 December 2003

Dernière modification : 27 February 2009

Avec l’association PULSART.

Texte de l'article :

2. ATELIER DE PRATIQUES ARTISTIQUES " RÉSISTENFANCE " AU CENTRE DES JEUNES DÉTENUS DE FLEURY-MEROGIS

Mars 2002
Participation des adolescents incarcérés au CJD de Fleury-Mérogis au Concours national de la Résistance et de la Déportation avec l’intervention d’artistes, d’historiens et d’anciens résistants déportés. Une présentation des œuvres de Boris Taslitsky (copies) a t lieu. Suivra l’atelier de pratiques artistiques qui concevra des œuvres pour les présenter au concours National de la résistance et de la déportation 2001/2002. Le sujet du concours est le suivant : " Connaissance de la déportation et production littéraire et artistique. Recherchez et analysez des témoignages et des documents de différente nature vous permettant d’approfondir vos connaissances sur l’histoire de la Déportation et de la Résistance dans les camps de concentration nazis. En particulier l’étude de productions littéraires et artistiques par des déportés durant ou après leur détention ou par des non déportés, vous paraît-elle susceptible de contribuer à la transmission de la mémoire et de ce qui constitue un crime contre la personne humaine. ". Les jeunes réalisent par le biais de différentes techniques (sérigraphie, gravure, photographie) des œuvres sur papier moyen et grand format. Ils donnent ainsi une forme plastique à la représentation qu’ils ont et qu’ils se font de cette période de l’histoire. Un fonds documentaire du Musée de la Résistance Nationale est mis à leur disposition et des rencontres et débats avec d’anciens résistants et déportés leur permettent d’approfondir leurs connaissances.

Avril 2002
Mise en place d’une action artistique au centre de jeunes détenus de la prison de Fleury-Mérogis avec une dizaine de mineurs incarcérés et quatre artistes de l’association Pulsart. Il s’agit de réaliser des œuvres qui figureront au sein d’un jardin de sculptures installé au Centre des Jeunes Détenus et dans le parc du musée de la résistance. En amont, plusieurs interventions auront lieu : celle d’anciens résistants et celles du personnel du Musée de la Résistance. Dans le cadre général de la thématique " l’enfermement où créer pour se libérer ", l’atelier aura porté spécifiquement sur les thématiques traitées par l’association Pulsart en détention, l’éducation à l’altérité, le rapport au corps, au sien et à celui de l’autre, le corps dans l’enfermement, le renfermement, le corps comme matérialisation première d’une humanité.

Un atelier qui permettra de :
• Affirmer la validité d’une démarche de prévention de la délinquance et de la récidive par la création artistique.
• Réconcilier avec une matière scolaire, l’histoire, par une recherche sur différentes démarches pédagogiques innovantes dans la sphère artistique.
• Aborder à travers une pratique artistique une problématique centrale des mineurs incarcérés : le corps dans l’enfermement.
• Permettre aux jeunes prisonniers de se construire et de devenir meilleurs en participant à un projet culturel collectif.
• Créer des liens intergénérationnels entre jeunes et anciens résistants et déportés dans une dimension artistique (la création dans l’enfermement) et historique (résistance et délinquance).
• Engager un processus d’éducation à l’altérité en resituant le rapport à soi et à l’autre dans les enjeux d’une expression artistique.

LES PRODUCTIONS
• 24 gravures (60 x 80 cm)
• trois bâches numériques géantes à partir des visuels réalisés en atelier photo par les jeunes détenus.
• Création de 15 tirages photographique en noir et blanc (1,20 m x 2 m)
• 3 Sculptures
• 3 Bas-Reliefs
• 2 Dessins grand format